Le nombre de séropositifs diagnostiqués par sérologie serait en augmentation selon le bulletin épidémiologique hebdomadaire. En France, 40.000 personnes seraient infectées par le virus du Sida sans le savoir.
Cela vous intéressera aussi

En 2009, cinq millions de sérologies au VIHVIH ont été réalisées en France. Selon le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) publié le 30 novembre, ce nombre est stable depuis 2006. Or parmi ces tests de dépistagedépistage, 10.900 se sont révélés positifs.

 « Après une tendance à la diminution depuis 2005, le nombre global de sérologies positives a augmenté entre 2008 et 2009, précisent les rédacteurs du BEH. L'Île-de-France et les départements d'outre-mer restent les régions qui dépistent le plus, mais également celles qui ont le plus de sérologies positives. »

Cependant, un effort particulier doit être entrepris en Guadeloupe et en Guyane. « Le nombre de sérologies rapporté à la population n'est qu'environ deux fois plus élevé que la moyenne nationale, alors que le nombre de sérologies positives y est respectivement 4 et 10 fois plus important. »

Il faut intensifier le dépistage

L'année dernière, 6.700 nouveaux cas d'infection par le VIH ont été enregistrés en France. Il y en avait eu 6.400 en 2008. Quant aux nouveaux diagnostics de Sida clinique, leur nombre diminue depuis plusieurs années. Il a été de 1.400 en 2009 et le seul groupe de population où la maladie progresse est celui des homosexuels de sexe masculin.

 « Les tendances actuelles restent particulièrement inquiétantes chez les homosexuelshomosexuels. Il est indispensable d'intensifier le dépistage » estiment les rédacteurs du BEH. Un dernier chiffre enfin, est inquiétant : sur les 134.000 séropositifsséropositifs au VIH que compte la France, 40.000 ignorent qu'ils sont porteurs de l'infection ! Résultat, de plus en plus de malades sont pris en charge au stade de SidaSida clinique.