Santé

Ébola : la fin de l'épidémie au Nigeria

ActualitéClassé sous :médecine , ebola , maladie à virus Ebola

L'OMS l'a annoncé aujourd'hui : sans aucun cas nouveau depuis 42 jours, le Nigeria s'est débarrassé du virus, juste après le Sénégal, considéré depuis vendredi comme exempt de l'épidémie.

Les derniers chiffes de l'OMS indiquent une épidémie toujours bien présente dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, en particulier le Liberia. © Idé

Du front de l'épidémie d’Ébola en Afrique de l'Ouest proviennent aujourd'hui quelques bonnes nouvelles. Comme pour le Sénégal vendredi, l'OMS a annoncé aujourd'hui la fin de l'épidémie au Nigeria. Le pays n'a en effet pas connu de contamination 42 jours après la précédente, soit deux fois la période maximale d'incubation de 21 jours. Les mesures prises dans ces deux pays ont donc montré leur efficacité.

Tous deux avaient été touchés après le début de l'épidémie dans d'autres pays et la réaction a été déclenchée dès les premiers cas connus. Au Sénégal, un seul avait été enregistré et, dès ce moment, les personnes ayant été en contact avec cet homme ont été suivies. De même, au Nigeria, la personne infectée, arrivée dans la capitale, Lagos, comptant 20 millions d'habitants, avait été repérée le 20 juillet. Près de 900 personnes ont ensuite été suivies et il n'y a pas eu d'épidémie. Le virus a touché 20 personnes, dont 8 sont mortes.

Des particules de virus Ébola, responsable de l'épidémie de fièvre hémorragique. © Thomas W. Geisbert, Boston University School of Medicine, PLOS Pathogens 2008, cc by 2.5

L'épidémie est toujours là

La qualité et la rapidité des soins jouent énormément sur la mortalité. Au Sierra Leone, elle est de 70 % contre 40 % au Nigeria. Très dangereux, le virus Ébola est en revanche peu contagieux. Les mesures sanitaires peuvent donc être efficaces pour contrer l'épidémie. Dans les pays où les moyens manquent, la fièvre hémorragique progresse. Le nombre de personnes touchées avoisinerait les 10.000 selon l'OMS, avec un nombre de décès de plus 4.500. Réunis aujourd'hui à Luxembourg, les ministres des Affaires étrangères européens ont décidé d'augmenter leur aide financière aux pays touchés, à commencer par le Liberia.

Les mesures aux frontières de l'Europe sont aussi au programme. Ce week-end, la France a mis en place le premier contrôle de température des passagers à l'aéroport de Roissy sur le vol quotidien en provenance de Conakry, en Guinée. Quant aux cas connus en Europe, ils semblent sous contrôle. En Espagne et en Norvège, les deux femmes contaminées ont été déclarées guéries ce lundi.

Différentes annonces de vaccins contre le virus Ébola ont été faites. Deux sont en lice actuellement, le RVSV-Ebov de l'entreprise canadienne NewLink Genetics et CAD3-Zebov, de GSK (GlaxoSmithKline). Mais cette dernière vient tout juste d'annoncer que son vaccin ne serait pas au point à temps. En d'autres termes, il sera utile pour la prochaine épidémie...

Cela vous intéressera aussi