Santé

Le buflomédil interdit en France

ActualitéClassé sous :médecine , Buflomédil , médicament

Le buflomédil est interdit sur le marché des médicaments depuis aujourd'hui à cause de « sa faible efficacité thérapeutique et le risque d'effets indésirables graves, neurologiques et cardiaques ». L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) vient en effet se suspendre son autorisation. 

Le buflomédil est désormais interdit en France. © DR, Wikimedia, CC by-sa 3.0

L'autorisation de commercialisation du buflomédil, vasodilatateur, vient d'être suspendue par l'Afssaps. Cette suspension intervient dans l'attente des résultats de la réévaluation européenne du rapport bénéfices/risques de ces spécialités, demandée par l'Afssaps. Tous les lots disponibles sur le marché sont rappelés. 

L'Agence rappelle pour expliquer sa décision, que « le buflomédil (notamment indiqué dans la prise en charge de la claudication intermittente) a fait l'objet de plusieurs enquêtes de pharmacovigilance ». Toutes ont mis en évidence « des cas graves d'atteintes neurologiques (convulsions...) et cardiovasculaires (hypotension, troubles du rythme, arrêt cardiaque), faisant suite à une utilisation inappropriée (non-respect de l'indication, des contrindications, de la dose, de la surveillance de la fonction rénale) ».

Un courrier d'information sera envoyé aux professionnels de santé sur les recommandations concernant le buflomédil. © Somebaudy/Flickr

Le buflomédil ne doit plus être prescrit

L'Afssaps recommande « aux professionnels de santé, qui recevront dans les tous prochains jours un courrier d'information, de ne plus instaurer, renouveler, ni délivrer de traitement contenant du buflomédil ». Et aux patients « de consulter leur médecin sans urgence afin d'envisager d'autres alternatives de prise en charge thérapeutique ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi