Santé

En bref : l’obésité touche plus de 600 millions d’humains

ActualitéClassé sous :médecine , obésité , surpoids

Une récente étude mondiale dénombre plus de deux milliards de personnes en surpoids ou obèses sur la planète et met en lumière des disparités régionales. Alors que la progression de ce fléau a nettement ralenti dans les pays développés, elle s'accélère ailleurs.

Le surpoids et l'obésité constituent un vrai problème sanitaire à l'échelle de la planète : près d'un tiers de la population est affectée. © Phovoir

En 2013, à l'échelle mondiale, 2,1 milliards de personnes étaient touchées par le surpoids ou l'obésité. Environ un tiers de la population était ainsi concernée. C'est l'alarmant constat qui ressort d'une étude observationnelle publiée dans l'édition du Lancet du 29 mai. S'intéressant à la situation de 188 pays entre 1980 et 2013, les chercheurs de l'Institut des mesures et évaluations de la santé (IHME) à l'université de Washington ont constaté que la prévalence du surpoids et de l'obésité n'épargnait aucune population : ni les jeunes (+50 % en 33 ans), ni les hommes (qui sont passés de 29 % à 37 %), ni les femmes (de 30 % à 38 %). Pas davantage les pays développés ou ceux en développement.

« Notre travail montre bien que l'obésité est un problème qui touche tous les âges et tous les revenus », analyse le docteur Christopher Murray, directeur de l'IHME« Au cours des trois décennies passées, aucun pays n'a réussi à réduire sa prévalence. Nous nous attendons à ce que ce phénomène augmente [...] à moins que des mesures urgentes soient prises pour remédier à cette crise de santé publique. » Le monde compte 671 millions d'obèses. La moitié vit dans dix pays : Allemagne, Brésil, Chine, Égypte, États-Unis, Inde, Indonésie, Mexique, Pakistan et Russie.

Durant leurs travaux, les chercheurs ont observé les taux les plus élevés en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, où 58 % des hommes et 65 % des femmes de plus 20 ans présentent un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 25. Au cours des 30 dernières années, le pourcentage de personnes touchées a ainsi considérablement augmenté. Mais à y regarder de plus près, des disparités régionales se font sentir. Ainsi, dans les pays développés, l'augmentation de l'obésité a commencé dans les années 1980, s'est accélérée de 1992 à 2002 puis a marqué un ralentissement. Dans les pays en développement, c'est l'inverse...

Cela vous intéressera aussi