L'impact de la pandémie de Covid-19 sur les soins des cancers des enfants. © Alexandra Vishneva (Александра Вишнева), Adobe Stock
Santé

Covid-19 : la pandémie a affecté la prise en charge des cancers de l'enfant

ActualitéClassé sous :cancer , Pandémie , enfant

[EN VIDÉO] Cancer : de la théorie à la pratique  Futura-Sciences a rencontré Norbert Vey, clinicien à l’Institut Paoli-Calmettes de Marseille, afin de mieux comprendre comment les médecins abordent les avancées en recherche théorique pour en faire profiter les patients. 

La Covid-19 n'a que faiblement touché les enfants atteints de cancer. Malgré tout, les hôpitaux ont dû s'adapter très rapidement à de nouvelles  situations d'urgence qui n'ont pas manqué d'avoir un fort retentissement sur les services d'oncologie pédiatrique. Entre fermeture des services, transfert des personnels et interruption ou abandon des traitements, une étude fait le point sur les effets de la pandémie de Covid-19 sur les soins du cancer infantile dans le monde.

Baisse des diagnostics, voire interruption de traitements : la pandémie de Covid a eu un impact négatif sur les services qui soignent les cancers de l'enfant à travers le monde, en particulier dans les pays les moins riches, selon l'étude publiée, jeudi, dans la revue The Lancet Child and Adolescent Health.

« Nos résultats suggèrent que la pandémie de Covid-19 a eu un impact plus important sur les soins des cancers pédiatriques au niveau mondial que ce que les études focalisées sur une seule région laissaient supposer. Les centres situés dans les pays à faibles et moyens revenus ont été particulièrement touchés », a commenté le Dr Moreira, l'un des auteurs de l'étude, qui travaille au St Jude Children's Research Hospital, établissement américain spécialisé dans les maladies pédiatriques.

Les auteurs de cette étude ont interrogé 311 professionnels de santé travaillant dans 213 établissements répartis 79 pays -- la plupart des hôpitaux étaient situés dans des pays à faibles et moyens revenus. Selon l'étude, plus de trois quarts (78 %) des hôpitaux interrogés entre juin et août 2020 ont assuré que les soins des cancers pédiatriques ont été affectés par la pandémie. Près de la moitié (43 %) ont fait moins de diagnostics de nouveaux cancers qu'attendu --ce qui laisse supposer que des cancers ont échappé au diagnostic --, et un tiers (34 %) ont noté une augmentation du nombre de patients qui ont abandonner leur traitement.

Plus de trois quarts des hôpitaux interrogés entre juin et août 2020 ont assuré que les soins des cancers pédiatriques avaient été affectés par la pandémie. © Mohammed Huwais, AFP

Une adaptation au détriment des autres maladies

L'enquête a en outre montré que 7 % de ces hôpitaux, essentiellement dans les pays pauvres, avaient totalement fermé leur service de cancers pédiatriques à un moment ou un autre, avec une durée moyenne de fermeture de dix jours. De nombreuses autres études ont montré que la pandémie de Covid avait nui à la prise en charge d'une multitude de maladies dans le monde.

La pandémie de Covid a nui à la prise en charge d'une multitude de maladies dans le monde

Pour autant, cette enquête présente aussi que les hôpitaux ont souvent su s'adapter à la pandémie, en mettant en avant par exemple sur pieds de nouvelles procédures pour les services jugés essentiels, ou pour la communication avec les patients et leur famille.

« Bien que la pandémie de Covid ait créé de nouveaux obstacles pour les soins des cancers de l'enfant, nous avons montré que nous étions une communauté résiliente et que nous pouvions utiliser à l'avenir certaines adaptations imposées par la pandémie », a assuré la Pr Laila Hessissen, de l'Université Mohammed V de Rabat au Maroc, citée dans un communiqué de The Lancet Child and Adolescent Health.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !