Les gestes quotidiens prennent une autre tournure si l’on adopte un autre point de vue. Ainsi, Futura-Sciences vous propose une courte vidéo dans laquelle on peut voir un sujet se gratter l’oreille. Cela n’aurait guère d’intérêt si l’action ne se déroulait pas sous IRM…
Cela vous intéressera aussi

Après la glace et le mouvement des yeux sous IRMIRM, l'exposition Imagerie biomédicale, la vie en transparence nous propose cette fois une nouvelle petite séquence vidéo originale. Le geste est banal mais le film, lui, un petit peu moins.


Vu sous cet angle, un être humain peut paraître légèrement plus effrayant. Et le simple fait de se gratter l'oreille prend une autre dimension. © 2008-2012 des Vues de l'esprit, Imagerie biomédicale, la vie en transparence

Dans cet extrait, on voit une coupe transversale d'un crânecrâne humain au niveau des oreilles. Le comédien amène son index gauche dans l'organe de l'ouïe et en gratte l'intérieur. Alors on voit le canal auditif s'agiter au rythme des mouvements du doigt. Le cerveau, bien à l'abri dans sa boîte crânienneboîte crânienne, n'est aucunement perturbé par l'ondulation ainsi générée.

Le dernier film de la série, la semaine prochaine, sera aussi le plus court. Un indice ? Il s'agit de quelque chose qui se produit 100.000 fois par jour...