Santé

Le système immunitaire des femmes plus jeune que celui des hommes

ActualitéClassé sous :biologie , médecine , système immunitaire

Chez les femmes, le système immunitaire vieillit moins vite que chez les hommes. Pour les chercheurs japonais à l'origine de cette découverte, cette différence expliquerait pourquoi l'espérance de vie de la gent féminine surpasse celle de leurs homologues masculins.

Le nombre de neutrophiles (ici en jaune), cellules immunitaires chargées de la phagocytose, diminue avec le temps, aussi bien chez l'homme que chez la femme. © Volker Brinkmann, Plos Pathogens, cc by 2.5

Le monde est riche en disparités. On ne vit pas aussi longtemps en moyenne en Sierra Leone (47 ans) ou au Japon (83 ans). Mais au sein de chaque territoire, les divergences dans l'espérance de vie peuvent être très nettes entre les sexes. Selon l'OMS, les femmes vivent six à huit ans de plus que les hommes. Pourquoi ?

Plusieurs études ont proposé des hypothèses. Les œstrogènes, famille d'hormones sexuelles féminines, pourraient protéger des maladies cardiovasculaires qui comptent parmi les principales causes de mortalité. Récemment, une recherche menée chez la mouche drosophile suggère que le secret pourrait résider dans l'ADN mitochondrial.

Des scientifiques japonais de la Tokyo Medical and Dental University apportent une réponse supplémentaire. Selon leur travail publié dans la revue Immunity and Ageing, le système immunitaire des femmes résisteraient bien mieux au vieillissement que celui des hommes, ce qui contribuerait ainsi à les rendre moins vulnérables aux maladies dans les âges avancés de la vie.

Le système immunitaire des femmes plus performant

Les auteurs, dirigés par Katsuiku Hirokawa, ont recruté 356 hommes et femmes japonais, âgés de 20 à 90 ans, à qui ils ont prélevé un échantillon de sang afin d'analyser les concentrations cellulaires. On le sait, le nombre total de globules blancs, les cellules de l'immunité, décroît au cours de la vie chez les deux sexes. On appelle cela l'immunosénescence.

Les globules blancs, ou leucocytes, regroupent un vaste ensemble de cellules sanguines participant toutes à l'immunité. Leur nombre diminue avec le vieillissement, mais ce phénomène d'immunosénescence est plus marqué chez les hommes que chez les femmes. © Anne Weston, Wellcome Images, Flickr, cc by nc nd 2.0

Mais pour une analyse plus fine, il faut aller encore plus dans les détails. Il existe de nettes différences au niveau des taux de lymphocytes B et T. En règle générale, les jeunes hommes disposent d'une plus grande quantité de ces cellules immunitaires que les femmes du même âge. Mais au cours de la vie, leur taux diminue plus vite chez les hommes, si bien que l'avance masculine se trouve peu à peu comblée. D'autre part, à une échelle encore plus précise, les femmes font toujours mieux : les quantités de lymphocytes T CD4+ (médiateurs de la réponse immunitaire) et de cellules Natural Killer ou NK (destructrices de cellules malades) augmentent avec le temps. Or, cette augmentation est plus marquée chez la gent féminine. 

Enfin, au niveau moléculaire, les auteurs ont aussi constaté des divergences. Le déclin de la production d'interleukines 6 et 10, intermédiaires de l'immunité, est lui aussi plus prononcé chez les hommes.

Quel lien entre système immunitaire et vieillissement ?

Toutes ces différences contribuent à expliquer des processus de vieillissement spécifiques chez l'homme et la femme. Bien que l'origine physiologique n'ait pas été démontrée dans cette expérience, les scientifiques supposent que les hormones sexuelles pourraient jouer un rôle. Les auteurs pensent même se servir de ces paramètres sanguins pour estimer l'âge biologique réel d'une personne.

Une découverte intéressante qui fournirait une explication supplémentaire au fait que les femmes vivent plus longtemps. Or, il reste encore à déterminer dans quel sens prendre le problème. Est-ce parce qu'elles disposent d'une immunité plus forte qu'elles vieillissent moins vite, ou parce que le temps a moins d'emprise sur elles que leurs défenses s'effondrent plus lentement ?

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi