La lithosphère est fracturée en de nombreuses plaques dérivant les unes par rapport aux autres. © designua, Fotolia

Planète

Combien de plaques tectoniques compte la Terre ?

Question/RéponseClassé sous :plaque tectonique , tectonique des plaques , zone de subduction

Depuis deux milliards d'années, la Terre est animée par la tectonique des plaques qui fait lentement dériver des morceaux de la lithosphère à la surface. Mais combien de pièces comporte ce gigantesque puzzle ? Pas évident de répondre, d'autant plus que la planète est en perpétuel mouvement.

Comme un puzzle géant, la Terre est découpée en plaques tectoniques délimitées par des failles où les plaques glissent les unes par rapport aux autres, des zones de subductions où une plaque glisse sous une autre et des zones de divergence où deux plaques adjacentes s'éloignent. Il n'existe pas de consensus scientifique sur le nombre de plaques. Selon la manière de compter, on estime qu'il y en a entre douze et quinze principales, mais certains physiciens en dénombrent plus d'une centaine !

La Terre compte une quinzaine de plaques tectoniques majeures, mais il en existerait des centaines de plus petites. © USGS, Wikipedia

Sept plaques tectoniques représentent 95 % de la surface de la Terre

Une étude de 2003, qui fait référence, avait dénombré 52 plaques, délimitées à partir des principales zones sismiques. Le consensus actuel fait plutôt état de 56, mais Christopher Harrison, de l'université de Miami, en a identifié 159. Comment expliquer de telles différences ? Certains comptabilisent des microplaques ne mesurant pas plus de quelques kilomètres carrés, comme celle de Manus, qui couvre à peine 2.400 km2 soit moins que le Luxembourg ! Quant à la plaque Pacifique, la plus grande, elle s'étend sur 30,5 millions de km2. La plupart des plaques sont donc de très petite taille : les sept plaques principales représentent 95 % de la surface de la Terre.

Des puissants séismes qui fracturent des plaques en deux

Étant donné que la Terre est en perpétuel mouvement, la croûte océanique fait régulièrement l'objet de cassures qui provoquent de violents séismes. En avril 2012, deux megaséismes dans la région de Sumatra auraient ainsi entraîné une fracture de la plaque indo-australienne qui devrait à terme se séparer en deux. Plus récemment, le tremblement de Terre survenu au Mexique en septembre 2017 aurait été si puissant qu'il aurait fissuré la plaque Cocos jusqu'à 80 kilomètres de profondeur. Les scientifiques découvrent aussi des microplaques en étudiant la vitesse de déplacement de chaque plaque principale ou grâce aux progrès de l'imagerie 3D. Des chercheurs américains ont ainsi indentifié en 2017 une microplaque baptisée « Malpelo », située entre la plaque Nazca et la plaque Cocos.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi