Au carrefour de plusieurs voies romaines, le village de Corrèze fut longtemps fréquenté par les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle qui traversaient le Limousin. En témoignent les nombreux vestiges qui s'y trouvent. 

Chapelle Notre-Dame-du-Pont-du-Salut, dans le village de Corrèze. © Mossot, Wikipédia, CC by-sa 3.0

Chapelle Notre-Dame-du-Pont-du-Salut, dans le village de Corrèze. © Mossot, Wikipédia, CC by-sa 3.0 

En franchissant la porteporte Margot, surmontée d'un mâchicoulis, qui défendait l'ancien chemin de ronde, vous longerez quelques maisons anciennes faisant partie des ouvrages défensifs de la ville. Une tour engagée marque l'emplacement de la poterne en face de l'église Saint-Martial. L'ancienne tour du chemin de ronde, visible au début de la rue Louis-Talin, se distingue par un portailportail avec arc en accolade et coquillecoquille sculptée. Quelques traces de l'ancienne porte de l'Hort subsistent au bout de la rue.

En flânant dans la cité ancienne, à travers d'étroites ruelles, vous apprécierez quelques façades originales :

  • un bel hôtel renaissance comprenant un entablemententablement dorique daté de 1552 ;
  • l'hôtel Terriou, décoré d'une mouluration verticale de pilastrespilastres continus (1667) ;
  • l'hôtel Florentin, adossé à l'enceinte, l'un des plus importants édifices que compte la cité (XVIIe siècle). 
Chapelle des Pénitents-Blancs. © Mossot, CC by-nc 3.0

Chapelle des Pénitents-Blancs. © Mossot, CC by-nc 3.0

De nombreux linteaux sculptés se révèlent discrètement à la découverte du promeneur : croix, coquilles des pèlerins en route vers Saint-Jacques-de-Compostelle, écusson à couronne de Catherine de Médicis...