Planète

Gustave Eiffel

Dossier - La Tour Eiffel
DossierClassé sous :géographie , Incontournables , tour eiffel

-

La Tour Eiffel située à l'extrémité du Champs-de-Mars à Paris a été construite en 1889 par Gustave Eiffel (1832-1923) pour l'Exposition Universelle. Il voyait dans sa tour, non une simple attraction pour les visiteurs de l’Exposition universelle qui en fut le prétexte, mais une œuvre utile à la science ; véritable " résumé de la science contemporaine ".

  
DossiersLa Tour Eiffel
 

Alexandre Gustave Bonnickausen dit Eiffel est né à Dijon, le 15 décembre 1832, de milieu aisé. Son père, officier d'origine rhénane, a épousé une femme d'affaires qui s'est constituée une solide fortune dans le commerce. En 1852 il entre à l'École centrale des arts et manufactures à Paris. Il y effectue de brillantes études et obtient un diplôme d'ingénieur chimiste en 1855.

Gustave Eiffel

En 1856 Eiffel fait la rencontre de Charles Nepveu entrepreneur dans la construction métallique. Le jeune ingénieur fait la preuve de ses talents avec le pont ferroviaire de Bordeaux en 1858. Le succès de l'entreprise, lui assure la notoriété. Gustave Eiffel a contribué à la statue de la Liberté.

Statue de la Liberté

En 1866, il fait l'acquisition d'ateliers de constructions métalliques à Levallois-Perret, et fonde sa société. Puis il s'occupe de la Galerie des machines pour l'Exposition universelle de Paris en 1867 - la gare de Budapest en 1875.

Gare de Budapest

Mais également :

- la charpente de Le Bon Marché, à Paris VIIe en 1876 ;
- la charpente du lycée Carnot ;
- le dôme de l'Observatoire du mont Gros à Nice ;
- les Ateliers Berthier à Paris, avec Charles Garnier - l'architecte de l'Opéra de Paris.

Puis il se lance dans les structures métalliques pour des ponts :

- le pont métallique de Gérone en Catalogne ;
- le pont Maria Pia sur le Douro au Portugal, 1877.

Ponte maria pia porto Portugal

- le viaduc de la Souleuvre dans le Calvados ;
- le pont Long Bien à Hanoï (Viêt Nam) ;
- le pont sur la rivière des Parfums à Hué (Viêt Nam) ;
le viaduc de Garabit, 1884. L'arc de 165 m de portée à 122m de haut constitue un record du monde.

Viaduc de Garabit

Son talent, sa vivacité et sa capacité à s'entourer de bons collaborateurs : Seyrig, Nouguier, Koechlin... contribuent au succès de la société Eiffel.

Il participe à la construction du magnifique pont-canal de Briare (1896), conçu par l'ingénieur Léonce-Abel Mazoyer, mais pour la construction des 14 piles en maçonnerie. La cuvette métallique sera fabriquée par les établissements Daydé & Pillé de Creil.  Lire à ce sujet sur notre site : Découvrir le Loiret : Le canal de Briare 

Gustave Eiffel est surtout connu pour la Tour Eiffel, construite en 1887-1889 pour l'Exposition universelle de 1889 à Paris, ville dont elle est devenue le symbole.

La République renaissante a besoin pour le centenaire de la Révolution de 1789 d'un coup d'éclat. D'abord réticent, Gustave Eiffel rachète le brevet de ses collaborateurs, déposé le 18 septembre 1884.

Gustave Eiffel posant en bas à gauche.

Son projet fait l'unanimité, et l'emportera : l'ingénieur signe une convention avec le gouvernement, le 8 janvier 1887. Cet acte précise le financement et l'emplacement, en bord de Seine. Il avance 80 % des frais estimés à 8,5 millions de francs or et obtient une concession de 20 ans, à dater du 1er janvier 1890, au terme de laquelle la tour reviendra à la ville de Paris.
Le projet suscita d'ardentes hostilités. En janvier 1887, une « Protestation des artistes » est signée par : Charles Gounod, Charles Garnier, Victorien Sardou, Alexandre Dumas fils, François Coppée, Sully Prudhomme, Leconte de Lisle, Guy de Maupassant, Huysmans. Les français ont toujours eu peur de la nouveauté, témoins ces quelques lignes de la presse : «À peine finie, la tour s'écroulera et tuera des milliers de Parisiens », « Arrivés au sommet, les visiteurs seront asphyxiés », « Le tout s'enfoncera sous terre créant un véritable cataclysme »...!

Et, en six mois, à la clôture de l'Exposition universelle, le 6 novembre suivant, la tour aura reçu deux millions de visiteurs. C'est l'absolu succès, à la mesure des polémiques suscitées auparavant.  L'année 1889 sera pour Eiffel, l'année du triomphe.

Eiffel s'engage aussitôt dans la construction des écluses du canal de Panamá.

Canal de Panama

Ferdinand de Lesseps abandonne l'idée d'un canal au niveau de la mer et se range à l'idée d'Eiffel de construire de grandes écluses. Mais en 1893, la Compagnie, sous la présidence de Lesseps, est atteinte par un scandale financier lié à la corruption de parlementaires chargés d'étouffer la banqueroute de la société. Eiffel est condamné à deux ans de prison et 20 000 francs d'amende, mais le jugement est cassé, le mettant hors de cause. Lire à ce sujet le magnifique ouvrage de Ghislain de Diesbach : Ferdinand de Lesseps- Paris : Librairie Académique Perrin, 1998.

Eiffel se retire « des affaires » pour se consacrer uniquement à « sa Tour ». Il fera installer un laboratoire météo à son sommet en 1898 puis, quelques années plus tard, en 1901, un émetteur permanent de TSF. Mais c'est l'avènement de l'aviation et l'intérêt stratégique qui sauveront le monument.

Pendant la Première Guerre, Eiffel poursuit ses recherches sur les hélices, la voilure et les projectiles. Ses travaux aboutiront en 1917 à un avion de chasse monoplan. Après le Conflit, il fera don de toutes ces installations à l'État en 1921.

Alexandre Gustave Eiffel décèdera le 27 décembre 1923 dans son hôtel particulier de la rue Rabelais à Paris et sera enterré au cimetière de Levallois-Perret.

Depuis 1992, Eiffel est filiale d'Eiffage. Issue de la fusion de sociétés prestigieuses dans le domaine de la construction métallique, dont les ateliers Gustave Eiffel, Eiffel a toujours développé des valeurs d'entreprise attachées à son illustre ancêtre.
- 1866 : Création des Ateliers de Construction Gustave Eiffel, et des Ateliers A.Moisant
- 1966 : Création de la CFEM, Compagnie Française d'Entreprises Métalliques, née de la Compagnie des Travaux Métalliques, la Compagnie Française d'Entreprises, CFE et la Société des Ponts et travaux en Fer.
- 1979 : Le groupe sidérurgique Usinor prend le contrôle de la CFEM
- 1989 : CFEM devient « Eiffel Constructions Métalliques »
- 1990 : Eiffel devient l'entité métal de la SAE, Société Auxiliaire d'Entreprise
- 1992 : Création du Groupe Eiffage à la suite du rachat de SAE par Fougerolle
Références historiques :
- 1887 - 1889 : Construction de la Tour Eiffel
- 1898 - 1900 : Construction du Grand Palais pour l'Exposition Universelle de 1900
- 1982 - 1984 : Travaux de restructuration de la Tour Eiffel
- 1988  : Inauguration de la Pyramide du Louvre réalisée par CFEM
- 2002 - 2004 : Eiffage réhabilite le Grand Palais et réalise le tablier du Viaduc de Millau