Planète

Le Duché de Bouillon

Dossier - Ardennes : Château Fort de Sedan et géologie
DossierClassé sous :géographie , chateau-fort , géologie

-

Le département a été créé à la Révolution à partir d'une partie des anciennes provinces de Champagne et d'Argonne, des principautés d'Arches et de Sedan et d’autres, de comtés (Rethel) et de territoires rattachés à la France, mais ce dossier sera surtout géologique : ce qui ne nous empêchera pas de faire un tour dans le château de Sedan le plus grand de France.

  
DossiersArdennes : Château Fort de Sedan et géologie
 

Le Duché de Bouillon appartient au Saint-Empire romain germanique puis, bien plus tard Louis XIV donnera le duché aux La Tour d'Auvergne. La seigneurie, ensuite duché de Bouillon est un petit État situé entre le Luxembourg, la Champagne et le gouvernement de Metz, il était formé de la ville de Bouillon et du territoire environnant. Il s'est formé par démembrement du comté d'Ardenne.

Le château-fort de Bouillon (Xe–XVIe siècles). © Jean-Pol Grandmont, Wikimedia, CC by-sa 3.0

Le château de Bouillon était un alleu héréditaire de la maison d'Ardennes au XIe siècle. Il passa à Godefroy de Bouillon, qui le vendit en 1095 à l'évêque de Liège. En 1415, la châtellenie de Bouillon échoit à la maison de La Marck.

En 1456, un prince-évêque de Liège utilise pour la première fois le titre de duc de Bouillon.

En 1526, Robert III de La Marck prend le titre de duc de Bouillon, que porteront ses successeurs. Bouillon est prise en 1552 par Henri II de France, qui le donne à Robert IV de La Marck.

À la mort de Charlotte de La Marck en 1594, le titre de duc de Bouillon passe à la famille de son époux, les La Tour-d'Auvergne, vicomtes de Turenne.

Les Français reprennent la place en 1676 et la donne à Maurice Godefroy de La Tour d'Auvergne, qui portait déjà le titre de duc de Bouillon.  Le duché de Bouillon deviendra alors souverain, relevant en principe du Saint-Empire, mais constituant dans les faits un protectorat français. Cet état de faits sera entériné par le traité de Nimègue (1578). Les Français garderont le contrôle de ce territoire jusqu'en 1815.

Sedan © J. Mossot / Structurae

Pour aller plus loin :

Martin, Philippe : La route des fortifications dans l'Est, Les éditions du huitième jour, Paris (Fr), 2007.  
- Pérouse de Montclos, Jean-Marie Le guide du Patrimoine : Champagne-Ardenne, Hachette, Paris (Fr), 1995; 
- Sartelet, Alain Le château-fort de Sedan, Association pour la Valorisation des - Atouts Culturels de la Champagne-Ardenne, Chalons-en-Champagne (Fr),1998. 

Chronologie concernant le château de Sedan (infos tirées du site Structurae)