Au cœur des gyres, on observe une accumulation de déchets, en plastique notamment. © Rich Carey, Shutterstock

Planète

Gyre

DéfinitionClassé sous :océan , gyre , gyre océanique

Le terme de gyre — qui vient du mot grec signifiant « rotation » — s'applique à de gigantesques tourbillons d'eau que l'on trouve dans les océans. Les gyres résultent des courants marins. Ils sont provoqués par la force de Coriolis et tournent donc dans le sens des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère Nord et dans le sens inverse dans l'hémisphère Sud.

Types de gyres : gyres subpolaires et gyres subtropicaux

À la surface du globe terrestre, il existe une série de gyres répertoriés et classés en deux grandes catégories :

  • les gyres subpolaires, qui se forment du côté des latitudes supérieures à 60 ° ; le gyre de Beaufort, par exemple, s'observe dans les eaux de l'océan Arctique ;
  • les gyres subtropicaux, qui se forment à des latitudes plus faibles ; ainsi en est-il du gyre du Pacifique nord, qui s'étend sur une surface de quelque 34 millions de kilomètres carrés.

Gyres, plastique et pollution océanique

Marquant la convergence de courants marins, les gyres ont tendance, sous l'action d'une force centripète importante, à accumuler des déchets, notamment en plastique, en leur centre. Ce sont des déchets provenant des mers et des océans, mais aussi des rivières et des fleuves. Le Great Pacific Garbage Patch — comprenez  vortex de déchets du Pacifique nord » — en est un triste exemple.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Suivez l’épopée étonnante du plastique dans l’océan  Chaque année, huit millions de tonnes de plastique sont rejetées en mer. Ce matériau évolue au gré des courants, est mangé par le plancton et les organismes marins, jusqu’à contaminer toute la chaîne alimentaire. L’expédition Tara Méditerranée étudie le phénomène. Découvrez en vidéo comment ces scientifiques traquent le plastique dans les océans.