Planète

Pangolin indien

DéfinitionClassé sous :animaux , maturité sexuelle , fourmi
 
Avec ses écailles soudées, le pangolin a tout d'abord été confondu avec un reptile. © Sandip kumar, Wikipédia, cc by sa 3.0

Pangolin indien (Gray 1827) - Manis crassicaudata

  • Ordre : Pholidota
  • Famille : Manidae
  • Genre : Manis
  • Taille : 0,50 à 0,75 m (longueur de la queue 0,30 à 0,45 m)
  • Poids : 10 à 16 kg
  • Longévité : inconnue en liberté (9 à 12 ans en captivité)

Statut de conservation UICN : NT, Quasi menacé

Description du pangolin indien

La tête, le dos, les flancs, la queue et les pattes du pangolin indien sont recouverts d'écailles dont la teinte varie selon la composition minérale du sol. Elle peut varier du brun au rougeâtre selon la teneur en latérite. La partie inférieure du corps est dépourvue de protection. La tête conique est ornée de deux petits yeux. La bouche pointue et édentée abrite une langue qui peut atteindre une longueur de 30 cm. Les oreilles ne sont pas apparentes. Les pattes courtes sont munies de cinq doigts prolongés par de puissantes griffes destinées au fouissage.

Habitat du pangolin indien

On trouve le pangolin indien sur l'ensemble du sous-continent indien, au Pakistan, au Népal et au Sri Lanka. Il fréquente aussi bien les savanes arides où il peut trouver des termitières que les collines plus boisées jusqu'à 2.300 mètres d'altitude, à la condition que le sol soit meuble.

Comportement du pangolin indien

Le pangolin indien est un animal terrestre et solitaire qui évolue essentiellement de nuit. Ses mœurs ne sont donc pas très bien connues. Pour s'abriter et mettre bas, il creuse des galeries dont la profondeur peut atteindre 6 m. Lorsqu'il est surpris hors de son terrier, il se met en boule et se trouve ainsi protégé par son armure écailleuse. Il est également capable d'émettre une substance nauséabonde à partir de glandes situées à proximité de l'anus, afin de dissuader son attaquant. Ses prédateurs sont peu nombreux du fait de son mode de défense, qui met son assaillant dans l'incapacité de l'extraire de sa carapace. C'est un excellent nageur qui n'hésite pas à se mettre à l'eau si nécessaire. Il procède au marquage de son territoire en déposant ses fèces et en urinant pour signifier son statut sexuel. Il lui arrive d'émettre des sifflements bruyants lorsqu'il est agité, et repère ses proies à l'odorat. Sa vue et son ouïe ne sont pas très développées.

Pangolin indien roulé en boule pour se défendre contre des lions. © Sandip kumar, Wikipédia, cc by sa 3.0

Reproduction du pangolin indien

La gestation dure entre 65 et 71 jours, au terme desquels la femelle ne donne généralement naissance qu'à un seul petit. Celui-ci reste à l'abri du terrier entre deux et quatre semaines, puis accompagne sa mère lors de ses sorties en se cramponnant sur son dos ou sa queue, jusqu'au sevrage qui intervient au bout de trois mois. L'âge de la maturité sexuelle n'est pas connu.

Régime alimentaire du pangolin indien

Le pangolin indien se nourrit essentiellement de termites et de fourmis qu'ils dénichent en éventrant leurs nids, mais il ne dédaigne pas les coléoptères et les blattes qui sont proprement broyés par les muscles stomacaux et les cailloux qu'il ingère en même temps que ses proies.

Menaces sur le pangolin indien

Malgré l'augmentation de la densité humaine sur la presque totalité de son aire de distribution, le pangolin indien s'adapte aisément aux habitats modifiés, pourvu qu'il y trouve de quoi se nourrir. Les principales causes de son déclin sont la chasse, l'utilisation de diverses parties de son corps dont les écailles en médecine traditionnelle, la peau pour la fabrication de bottes ou de chaussures, et les écailles pour la confection de talismans et de colifichets.

Cela vous intéressera aussi