Le langage des abeilles enfin décrypté

Classé sous :insectes , abeilles , comportement des abeilles

Pour communiquer entre elles, les abeilles se trémoussent dans les airs. Une forme de langage sophistiquée que des chercheurs de Virginia Tech (États-Unis) annoncent aujourd'hui avoir enfin décryptée. Un résultat obtenu après de longues heures passées à analyser « à la main », les danses effectuées par des abeilles évoluant dans des environnements différents. Leur objectif : mieux comprendre la nature et l'emplacement des sources de nourriture préférées de ces insectes pollinisateurs. Car en aidant les chercheurs à déterminer où et quand planter pour produire le meilleur effet sur les abeilles, les efforts de préservation pourraient être optimisés.

« Le langage des abeilles semble universel. Nous pourrions même les utiliser comme biomarqueurs. Elles peuvent en effet nous indiquer, avec une haute résolution spatiale et temporelle, où la nourriture est disponible et à quelle période de l'année. Et là où les abeilles butinent, d'autres espèces le font aussi », explique Margaret Couvillon. De quoi savoir si des projets d'urbanisation, par exemple, menacent les pollinisateurs locaux.

Les chercheurs de Virginia Tech ont décelé des différences entre les populations d’abeilles dans la manière dont elles communiquent. Pourtant, ils affirment qu’une abeille d’Angleterre comprendrait une abeille de Virginie (États-Unis) et trouverait une source de nourriture de la même manière avec un taux de réussite similaire. © C. Schüßler, Fotolia