Un amphibien observé pour la première fois avec deux femelles

Classé sous :grenouille , Reproduction sexuelle , Polygynie

Dans le monde animal, la sexualité s'étend de la plus libre polygamie à la plus stricte monogamie. Au sein de ce spectre se trouve la polygynie, soit l'accouplement d'un seul mâle avec plusieurs femelles. Le terme scientifique pour « harem », en somme. Une pratique qui a été observée chez de nombreuses espèces animales, dont des invertébrés, des poissons, des lézards, des mammifères, et des oiseaux. Mais qui n'avait encore jamais été confirmée chez les amphibiens...

Une étude publiée dans Science Advances révèle le premier cas de polygynie chez une espèce de grenouilleThoropa taophora. Les auteurs expliquent qu'en « combinant des données sur le développement larvaire, l'attribution de paternité, et des observations comportementales in situ », ils ont pu rendre compte d'une « haute fidélité pendant une saison de reproduction prolongée ». Bien que cette grenouille soit habituellement polygame.

Son changement de régime sexuel proviendrait d'une « concurrence intense pour les sites de reproduction », et pour les femelles. En l'occurrence, le mâle semble s'accoupler avec uniquement deux femelles. Une dominante et une dite secondaire. Et si un autre mâle a le malheur de s'approcher de ses têtards ou de ses œufs, le père se jetait sur l'intrus, pour l'attaquer grâce aux épines attachées à ses pouces.

Thoropa Taophora est une grenouille vivant au Brésil. © Fábio de Sá