L'Irlande veut planter 440 millions d'arbres d'ici 2040

Classé sous :Environnement , forêt , programme de reboisement

Initialement recouverte à 80 % de forêt, l'Irlande a vu sa surface boisée dégringoler à 1 % en 1928 avant de remonter légèrement à 11 % du territoire aujourd'hui. Un taux qui reste largement inférieur à la moyenne européenne de 33,5 %. Depuis les années 1980, le pays a entamé un vaste programme de reboisement. Le 31 août dernier, le gouvernement irlandais a annoncé un nouveau plan visant à planter 440 millions d'arbres d'ici 2040, soit environ 8.000 hectares par an.

Ce reboisement fait partie de la stratégie du pays pour respecter ses engagements en matière de climat, grâce à la capture de CO2 par les arbres et en évitant les fuites de carbone du sol mis à nu. La nouvelle forêt sera constituée à 70 % de conifères, à croissance rapide, et 30 % de feuillus. Le hic, c'est que pour planter tous ces arbres, il va falloir convaincre les agriculteurs de convertir leurs champs en forêt. Et malgré les généreuses aides accordées, le rapport du gouvernement reconnaît « un manque d'enthousiasme » manifeste de la part de ces derniers. Et ce ne sont pas les seuls critiques envers le plan. L'association écologiste Irish Wildlife Trust estime ainsi qu'il serait encore plus utile de payer les agriculteurs... à laisser leurs champs à l'abandon. « Les hommes sont très peu doués pour planter des arbres qui préfèrent se planter eux-mêmes », raille ainsi Pádraic Fogarty dans le journal The Irish Independent. Les réserves portent aussi sur la trop large part accordée aux conifères, qui ne fournissent pas un habitat approprié aux espèces natives d'Irlande et qui ont même mené à leur extinction, dénoncent les écologistes.

Les associations écologistes dénoncent la trop large part accordée aux épicéas dans le plan de reboisement irlandais. © Ties Rademacher, Unspash