La Norvège va interdire les élevages d'animaux à fourrure d'ici 2025

Classé sous :animaux , fourrure , vison

Le gouvernement norvégien a présenté un texte visant à l'interdiction d'ici à 2025 des élevages d'animaux à fourrure. Le projet de loi interdit la possession, après février 2025, d'animaux voués à être tués « en vue d'une vente ou d'une quelconque autre utilisation de leur fourrure ». Si le secteur s'était fait à l'idée d'un démantèlement progressif, il a dénoncé le niveau d'indemnisation financière des éleveurs, y voyant une « trahison historique ».

Le gouvernement estime à environ 500 millions de couronnes (52 millions d'euros) la somme à verser aux éleveurs au titre du démantèlement ou de la reconversion de leurs activités. « Tel que cela a été ficelé, cela va mener des éleveurs tout droit à la faillite », selon l'organisation Norges Pelsdyralslag représentant les professionnels. L'élevage d'animaux à fourrure emploie quelque 500 personnes pour un chiffre d'affaires annuel de 300 millions de couronnes en Norvège. Le pays représente aujourd'hui environ 1 % de la production mondiale de peau de vison et entre 2 et 3 % de la production de peau de renard.

Le commerce de fourrure est fortement décrié par les associations de défense des animaux. La Norvège prévoit d'interdire d'ici à 2025 les élevages de visons, de renards, et autres animaux à fourrure. © Konstantin Sokolov / IStock.com