Planète

En vidéo : l’extraordinaire bond de l’araignée sauteuse

ActualitéClassé sous :zoologie , animaux , araignée

-

Décidément, les fils de soie sont bien utiles aux araignées. Une étude récente montre qu'ils serviraient aux araignées sauteuses à se maintenir en équilibre dans l'air, et à atterrir sans embûches. Cette stratégie leur serait particulièrement précieuse lorsqu'elles poursuivent une proie.

Une araignée sauteuse en action  Les araignées sauteuses, ou salticidés, sont de redoutables prédatrices. Cette vidéo montre l’une d’entre elles en train de bondir avec précision d’une plateforme à une autre. Ses fils de soie l’aident à se stabiliser dans l’air. © Chen et al., Journal of the Royal Society Interface 

La famille des salticidés, ou araignées sauteuses, rassemble de nombreuses espèces d'araignées diurnes aux tailles et formes diverses. Elles peuplent toute la surface de la planète, à l'exception des pôles. Bien que souvent lentes et tranquilles, ces araignées sont de redoutables prédatrices. Elles possèdent quatre paires d'yeux à la vision infaillible, et sont capables d'effectuer des bonds impressionnants pour attraper leurs proies ou lorsqu'elles se sentent menacées.

Il existe de nombreuses espèces d’araignées sauteuses. Ici, Epeus flavobilineatus, souvent retrouvée en Asie. © gbohne, Flickr, cc by sa 2.0

Mais il ne suffit pas de sauter, il faut aussi savoir viser correctement et atterrir sans encombre. Un mauvais mouvement, et c'est le risque de rater sa victime ou de se casser les pattes. Pour réaliser cette prouesse, les araignées sauteuses ont une stratégie bien à elles. Jusqu'ici, les scientifiques pensaient que le fil de soie accroché à l'animal servait de parachute de sécurité en cas de chute brutale. Des travaux précédents suggéraient également qu'ils les aidaient à se déplacer et à coloniser de nouveaux territoires. Selon une étude récente publiée dans la revue The Journal of the Royal Society Interface, elles utiliseraient en réalité leurs précieux fils pour s'orienter correctement et se poser calmement sur une destination choisie.

Les fils de soie pour un atterrissage réussi

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs de la National Chung Hsing University à Taïwan ont collecté 27 araignées sauteuses de l'espèce Hasarius adansoni, parmi lesquelles 22 fabriquent de la soie et 5 n'en possèdent pas. Les auteurs ont ensuite fabriqué deux plateformes, une de 18 cm de hauteur et une autre de 3,5 cm de moins, séparées par une distance de 7,5 cm. L'ensemble constitue une sorte de parcours sportif.

Les scientifiques ont alors filmé chaque saut d’araignée en utilisant une caméra haute vitesse, à près de 1.000 images par seconde, afin de ralentir le mouvement de 100 fois. Leurs données montrent que les araignées capables de produire des fils de soie restent plus longtemps dans les airs, décélèrent mieux et atterrissent plus habilement que les autres. Selon les auteurs, les fils de soie seraient utilisés pour stabiliser les araignées au cours du vol, et pour les aider à adopter une position adéquate pour atterrir sans dommages. Tarzan n'aurait donc rien inventé...

Araignée sauteuse de l’espèce Hasarius adansoni. Cette étude montre que son fil de soie lui permet de réaliser des sauts mieux contrôlés. © budak, Flickr, cc by nc sa 2.0