Planète

Chez les insectes, le riquiqui Kikiki a pour cousine la fée Clochette

ActualitéClassé sous :zoologie , insecte , découverte

-

La famille des plus petits insectes de la planète vient de s'agrandir grâce à la découverte de Tinkerbella nana. Nommée en hommage à la fée Clochette, cette cousine de Kikiki huna mesure au plus 250 µm de long et vit dans les forêts costaricaines.

La famille des mymaridés, à laquelle appartient désormais Tinkerbella nana, est représentée sur tous les continents, excepté en Antarctique. © John T. Huber

Petit test de culture générale : qui connaît le Kikiki huna ? Visiblement pas grand monde, bien qu'il s'agisse, avec ses 155 µm de long, du plus petit insecte volant de la planète. Cet hyménoptère apocrite térébrant appartient à la famille des mymaridés, comme les Dicopomorpha echmepterygis dont les mâles sont aptères (dépourvus d'ailes) et aveugles. Au passage, ils sont aussi, avec leurs 130 µm de long, les plus petits insectes connus à ce jour. Si ces petites bêtes sont évoquées aujourd'hui, c'est pour une bonne raison : leur famille vient de s'agrandir.

Tinkerbella nana a été découverte dans une jeune forêt tropicale secondaire de moins de 20 ans, à proximité de la station biologique La Selva, au Costa Rica (province d'Heredia). Plusieurs individus de cette espèce ont été récoltés par John Noyes du Natural History Museum de Londres (NHM), grâce à un petit filet fauchoir.

Tinkerbella nana, alias fée Clochette, discret insecte d'un quart de millimètre de longueur, vu au microscope électronique à balayage. © John T. Huber

Des mouches-fées qui aiment les œufs

Tous possèdent tous des yeux composés d'environ 50 ommatidies et mesurent au maximum 250 µm de long. Ils sont donc eux aussi quasiment invisibles à l'œil nu pour un humain. Cette découverte a été décrite, avec l'aide de John Huber du Natural Resources Canada, dans le Journal of Hymenoptera Research.

Tous les mymaridés, à l'exception de deux espèces, sont des parasitoïdes oophages solitaires. Ils pondent donc leurs œufs dans les œufs d'autres insectes. Par ailleurs, ils possèdent des ailes extrêmement fines bordées par une frange de longues soies, ce qui leur a valu le surnom anglais de fairyflies (mouche-fée). C'est d'ailleurs en hommage à la fée Clochette du célèbre roman Peter Pan (Tinker Bell en anglais) que cette nouvelle espèce, et même ce nouveau genre, a été dénommé. Pour revenir sur un détail plus technique, les soies seraient utilisées pour réduire la traînée induite par le mouvement des ailes en vol, sachant qu'elles peuvent battre plusieurs centaines de fois par seconde  !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi