Une étude suggère que les ptérodactyles, contrairement à tous les autres vertébrés volants, étaient capables de voler dès leur naissance. Sur cette vue d’artiste, un tout jeune ptérodactyle, à peine sorti de l’œuf. © James Brown, Université de Leicester

Planète

Incroyable : les bébés ptérodactyles savaient voler à peine sortis de l’œuf !

ActualitéClassé sous :reptile , pterodactyle , Reptile volant

Des fossiles d'embryons de ptérodactyles ont été récemment trouvés en Chine et en Argentine. Leur analyse mène à une conclusion pour le moins surprenante : à peine sortis de l'œuf, les bébés ptérodactyles étaient capables de prendre leur envol. 

Les oiseaux ne peuvent voler qu'à partir du moment où ils ont atteint une taille quasiment adulte. Une règle qui vaut pour tous les vertébrés volants. Des fossiles d'embryons de ptérodactyles aux ailes peu développées trouvés en Chine laissaient même supposer que la règle a toujours valu, quelle que soit la période de l'histoire.

Mais aujourd'hui, des chercheurs de l'université de Leicester (Royaume-Uni) réfutent cette théorie. Selon eux, les ptérodactyles -- ces reptiles volants qui vivaient au Jurassique et qui sont aujourd'hui disparus -- avaient développé une capacité remarquable : ils pouvaient voler dès leur naissance.

Selon les chercheurs de l’université de Leicester (Royaume-Uni), la capacité des ptérodactyles à voler dès leur sortie de l’œuf pourrait expliquer la grande taille de leurs ailes. © Ghedoghedo, Wikipedia, CC by-sa 3.0

Voler pour échapper aux prédateurs

Ces spécialistes de la reproduction aviaire et reptilienne ont comparé les embryons de ptérodactyles fossilisés trouvés en Chine avec des données sur la croissance prénatale chez les oiseaux et les crocodiles. Ils en ont conclu que ces reptiles n'en étaient qu'à un stade très précoce de leur évolution. Loin de l'éclosion.

Mais d'autres fossiles d’embryons -- trouvés en Chine et en Argentine -- décédés juste avant leur naissance prouvent cette fois que les ptérodactyles avaient la capacité de voler à peine sortis de l'œuf. Une capacité hors du commun qui leur a permis, d'une part, d'échapper à certains prédateurs -- d'autant que leurs parents ne semblaient enclins ni à les protéger ni même à les nourrir -- mais d'autre part, qui a causé pas mal de décès, le vol restant tout de même un mode de déplacement dangereux, notamment lorsque la météo devient mauvaise.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Interview : les oiseaux sont-ils les derniers descendants des dinosaures ?  Avec les multiples découvertes de dinosaures à plumes en Chine, se pose la question du lien avec les oiseaux. Ces derniers pourraient-ils être les descendants de ces créatures disparues ? Futura-Sciences a interviewé Éric Buffetaut, paléontologue, afin d’en savoir plus sur la question.