Planète

Vers un réseau de parcs d'énergie éolienne européens

ActualitéClassé sous :développement durable , éolienne , offshore

-

La Commission européenne a lancé une étude examinant les possibilités de créer une liaison fiable entre les parcs d'énergie éolienne offshore dans la mer du Nord et le réseau électrique européen, en utilisant des conduites de transport isolées au gaz.

Parc éolien en pleine mer (offshore)

L'objectif de l'étude est d'arriver à une utilisation plus effective de l'énergie éolienne à l'aide d'un réseau haute tension conjoint entre des villes d'Europe telles que Hambourg, Rotterdam et Londres, et des parcs d'énergie éolienne.

Les pays qui jouxtent la mer du Nord, le Danemark, l'Allemagne, la Belgique, la France et le Royaume-Uni font partie de l'étude.

L'étude examinera la mesure dans laquelle le problème de l'irrégularité de la production d'énergie par le biais de la force éolienne peut être résolu, tout en évitant les technologies de stockage complexes et coûteuses. Ce réseau de la mer du Nord pourrait également servir à échanger de l'énergie dans toute la région et à stimuler le commerce de l'électricité au sein de l'Europe.

Les partenaires de ce projet de trois ans sont le Groupe de transmission et de distribution d'énergie Siemens (Siemens Power Transmission and Distribution Group - PTD) et les tuyaux et câbles sous-marins, ainsi que ForWind, le centre de recherche de l'énergie éolienne (Wind Power Research Center) de l'Université d'Oldenburg et d'Hanovre en Allemagne. Le projet d'une durée de trois ans disposera d'un budget total de 2,1 millions EUR dont 50 % proviendront d'une subvention de la Commission européenne pour l'étude des réseaux d'énergie transeuropéens.

Ces réseaux font partie intégrante des objectifs généraux de la politique énergétique de l'Union européenne qui vise à accroître la compétitivité dans les marchés de l'électricité et du gaz, à renforcer la sécurité d'approvisionnement et à protéger l'environnement.

Dans sa « Feuille de route pour les sources d'énergie renouvelables », la Commission a proposé la mise en oeuvre d'un objectif obligatoire de 20 % d'énergie renouvelable dans la consommation d'énergie d'ici 2020.

Le Danemark est le seul État membre actuellement proche de cet objectif et qui devrait satisfaire 30 % de la demande en énergie grâce à l'énergie éolienne dans les années à venir

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi