Planète

Nature Capitale : ce week-end, les Champs-Elysées seront un jardin !

ActualitéClassé sous :développement durable , Nature Capitale , Champs-Elysées

-

Pendant ce long week-end de la Pentecôte et au soir de la Journée mondiale de la biodiversité, les Champs-Elysées se transformeront en jardin, se couvrant de 8.000 œuvres végétales. Le public est convié à venir et à participer financièrement à cette opération, dont Futura-Sciences est partenaire.

L'avenue des Champs-Elysées telle qu'elle sera entre samedi 22 mai au soir et lundi 24 mai. L'endroit, ainsi, redeviendra momentanément champêtre, comme il l'était avant 1616 et comme il le fut brièvement en juin 1990 pour La Grande Moisson des Champs-Elysées. © Nature Capitale

En pleine Année de la biodiversité, ce samedi 22 mai 2010 sera la Journée internationale de la diversité biologique, un événement mondial à l'instigation de l'ONU. Dans plus d'une trentaine de pays des manifestations diverses mettront en scène la biodiversité, c'est-à-dire la multiplicité des espèces vivantes, de plus en plus considérée comme un patrimoine indispensable à l'Humanité.

En France, le programme des réjouissances est disponible sur le site dédié à la biodiversité créé par le Ministère du développement durable. Cette journée du 22 mai tombe également au milieu de la Fête de la nature, du 19 au 23 mai. C'est le moment qu'a choisi le Muséum national d'Histoire naturelle et ses partenaires (l'Opie, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme et la Fondation Nature et Découvertes) pour lancer l'opération Spipoll, pour Suivi Photographique des Insectes Pollinisateurs.

Exemple de science participative, Spipoll servira à mieux connaître les insectes pollinisateurs. Un appareil photo, une balade dans la campagne, une observation attentive des fleurs et des insectes qui bourdonnent autour : voilà de quoi améliorer la connaissance scientifique de la diversité des espèces en général et surtout des pollinisateurs, plutôt mal en point semble-t-il. On connaît l'exemple emblématique des abeilles domestiques, suivies méticuleusement par les apiculteurs. Mais on sait que les baisses d'effectifs touchent autres d'autres insectes sauvages, dont beaucoup sont indispensables à la pollinisation de plantes à fleurs, y compris des espèces cultivées.

Ce week-end de Pentecôte, les Parisiens n'auront pas à franchir le périphérique et la couronne banlieusarde pour se promener dans la nature : elle viendra à eux et s'étalera même sur les Champs-Elysées. Samedi soir, l'opération Nature Capitale la transformera en jardin. Pendant une nuit et deux jours, 8.000 parcelles végétales de 1,2 mètre carré chacune occuperont le macadam, recouvrant au total trois hectares, du haut en bas, de la Concorde à l'Arc de triomphe.

Une œuvre végétale géante à visiter

On pourra ainsi se promener au milieu de 650 grands arbres et rencontrer 150.000 jeunes plants. On y découvrira aussi 150 espèces végétales différentes réparties en parcelles, organisées comme une gigantesque œuvre végétale, créée par Gad Weil, spécialisé dans l'art de la rue, et par la paysagiste Laurence Médioni.

Pour financer ce monument végétal, les créateurs font appel à des entreprises pour les deux tiers du montant. Le tiers restant est apporté par les visiteurs et par les internautes donateurs. Selon les bourses et les motivations de chacun, le tarif varie largement. Les plus modestes pourront acheter un pot empli de semis (14 euros), livré à domicile par La Poste. Pour 59 euros, le « Duo » se concrétise par un dessin de cet événement unique et un accès privilégié (deux « clés des champs ») aux jardins éphémères.

Les plus nantis ou les plus engagés pourront aller jusqu'à « l'éclat » (145 euros) : en plus des clés des champs, ils auront droit à un tirage signé et repartiront avec une parcelle de 30 par 50 centimètres abritant cinq jeunes plants. Enfin, les généreux donateurs s'acquittant de 700 euros auront en plus, avec le « Fragment », une parcelle végétale de 1 mètre sur 1,20 mètre (qui sera livrée) portant une essence à choisir parmi celles exposées sur les Champs-Elysées. Ils pourront faire inscrire leur nom sur les portes d'accès aux parcelles...

Cela vous intéressera aussi