Planète

Marée noire dans l'estuaire de la Loire

ActualitéClassé sous :développement durable , Donges , total

Dans la soirée de dimanche, quatre cents tonnes de fuel se sont répandues dans la Loire, déversées accidentellement par la raffinerie Total de Donges.

La Loire à Donges, quand tout va bien. © Ville de Donges

Dimanche 16 mars, vers 17 h 00, alors qu'un pétrolier se ravitaillait à la raffinerie de Donges, qui appartient à Total, une canalisation s'est rompue et le fuel s'est échappé dans la Loire. D'après Total, quatre cents tonnes ont été déversées. Trois cents tonnes se seraient concentrées « sur les berges autour de la raffinerie » et le reste, cent tonnes donc, auraient été emportées par le fleuve vers l'estuaire de Saint-Nazaire. Lundi matin, la nappe s'étendait sur 22 kilomètres.

Le produit, du fuel de soute (utilisé comme carburant par les navires), est toxique et les équipes de secours doivent éviter tout contact avec la peau. D'importants moyens ont été mis en œuvre lundi et mardi pour contenir la marée noire et pour empêcher le public d'approcher. Des barrages flottants ont été installés devant la centrale EDF et des petits affluents ont été fermés pour éviter que le fuel remonte dans les marais salants.


La raffinerie de Donges, présentée sur le site de la ville. © Ville de Donges

Une région appréciée des oiseaux

Le ministre de l'environnement, Jean-Louis Borloo, s'est rendu sur place et a jugé la pollution « grave ». Il a également estimé que la réaction de Total a été « un peu lente, apparemment ». Le groupe pétrolier annonce avoir mobilisé 200 personnes pour prévenir les effets de cette catastrophe, dont l'entreprise endosse l'entière responsabilité. Dans un communiqué de presse, Total « renouvelle ses excuses sincères auprès des riverains et des collectivités touchées par ce déversement accidentel et confirme son engagement pris auprès des communes de prendre en charge les coûts de nettoyage liés à cette pollution ».

On estime encore mal les conséquences de cette marée noire. La zone est écologiquement sensible, avec de nombreuses populations d'oiseaux. L'estuaire de la Loire est d'ailleurs classé dans le réseau européen Natura 2000. La Ligue de protection des oiseaux indique que les animaux les plus vulnérables sont les oiseaux des vasières et des roselières (plantations de roseaux). L'association est aussi très en colère de n'avoir pas été prévenue, alors que « notre association participe au dispositif marée noire en tant que spécialiste de la faune sauvage ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi