Il est impératif d'assurer son véhicule. © Proxima Studio, Adobe Stock
Maison

Quelles sont les voitures les moins chères à assurer ?

Question/RéponseClassé sous :Finances , voiture , transport
 

Lorsqu’il est opportun de changer de voiture, se renseigner chez les concessionnaires est une démarche habituelle. Si le choix de la voiture est très personnel, il est un élément trop peu souvent pris en compte dans la sélection d’un modèle : le coût de l’assurance. Focus sur le prix des assurances en fonction des voitures.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Voiture électrique versus voiture thermique : le point en 5 idées reçues  À partir de 2035, la vente de véhicules diesel ou essence sera interdite dans l’Union européenne. Autonomie, coût, écologie... Les voitures électriques sont-elles vraiment compétitives ? 

Il est important de se dire qu’en fonction du choix du modèle, le coût de l’assurance voiture peut varier du simple au double. Cet élément pourtant essentiel pour réaliser des économies est souvent peu pris en compte avant l’acquisition d'un véhicule.

Quelle catégorie est la moins chère à assurer ?

S’il est une catégorie de voiture la moins chère à assurer, il s’agit bel et bien de la citadine ! Elle détrône tous les autres modèles et se place en tête des voitures les moins onéreuses en matière d’assurance. En effet, le tarif varie fortement en fonction de la catégorie. La plupart du temps de faible puissance, mais aussi très souvent vouées aux déplacements en ville et donc peu soumises aux graves sinistres, les citadines sont moins chères à assurer. Néanmoins, le coût varie également en fonction de la marque, le tout est de bien comparer !

Quels modèles n’ont pas la cote auprès des assureurs ?

Selon une étude de LecomparateurAssurance.com, « mieux vaut fuir les modèles allemands » ! En effet, sur une liste de seize modèles étudiés, trois d’entre eux sont originaires d’Allemagne : la Classe A de Mercedes, la Golf de Volkswagen et la Série 1 de BMW. Même s’il s’agit de berlines compactes, elles n’ont pas les faveurs des assureurs et dépassent les 800 € de cotisation annuelle dont doivent s’acquitter les assurés français. L’Italienne Giulietta d’Alfa Roméo talonne les premières allemandes avec une assurance en deçà des 800 €, mais qui atteint tout de même 795 €. Suivent ensuite l’Audi A3 avec un coût avoisinant les 760 € et la Mini (groupe BMW) qui atteint les 720 €. Nul doute que ces tarifs invitent à réfléchir avant l’acquisition d’une berline compacte !

Avant de se lancer dans l'achat d'une voiture, consulter un comparateur d'assurances peut s'avérer utile. © Wutzkoh, Adobe Stock

Qu’en est-il des modèles français ?

Si cinq allemandes et une italienne détiennent la palme des voitures berlines compactes les plus chères à assurer, les voitures françaises s’en sortent légèrement mieux sans pour autant créer une différence significative. En effet, toujours selon l’étude du site LecomparateurAssurance.com, les trois modèles nationaux que sont les C4, Mégane et 308 auraient une cotisation annuelle qui se situerait entre 642 € et 693 €. Là encore, les quelques centaines d’euros d’écart entre les coûts d’assurance des compactes allemandes et les françaises peuvent entraîner une nouvelle réflexion !

Quelques exemples plus concrets de tarifs

La berline compacte la plus économique à assurer s’avère être la Logan de la marque roumaine Dacia avec un coût annuel qui atteint 393 €. En seconde position sur le podium des assurances voitures les moins onéreuses se situe celle de la Honda Civic avec une cotisation annuelle de 557 €, puis celle de la Ford Focus qui s’élève à 572 €. L’assurance de la Kia Ceed engendre un tarif annuel de 578 €, l’Opel Astra, un coût de 582 € et celui de la Fiat Tipo atteint 610 €.

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !