Étant donné leur densité, les essences de bois durs ou très durs rendent plus difficiles les opérations de perçage et de vissage. Explications pour percer et visser sans difficulté le chêne, le châtaignier, l’ipé…

Cela vous intéressera aussi

Résistants, les boisbois durs sont en revanche un peu plus compliqués à assembler que les bois dits tendres. En cause, la densité de leurs fibres qui limite la pénétration des vis et met les mèches à bois en surchauffe.

Visser dans le bois dur

Ainsi, pour assembler deux pièces de bois, il est nécessaire de réaliser un avant-trou afin que la vis joue correctement son rôle et pénètre facilement le bois. Un préperçage évite également la désagréable surprise de voir la vis se sectionner, ou le bois se fendre.

Pour un assemblage parfait, la longueur de la vis doit être de deux à trois fois plus importante que l'épaisseur de la planche la moins épaisse. Suivez cette procédure pour réussir à visser dans du bois dur : 

  • choisissez une mèche à bois d'un diamètre immédiatement inférieur à celui de la vis ;
  • percez de part en part la planche à visser et la planche support sur la longueur de la vis (moins l'épaisseur de la planche à visser) ;
  • Enduisez le filetagefiletage de la vis de paraffine ou de savon afin de faciliter sa pénétration dans le bois ;
  • Vissez.

Pour un assemblage optimal, percez la planche à visser au diamètre de la vis.

Percer les essences de bois dur

Afin de percer les essences de bois durs ou très durs, il convient de choisir la bonne vitessevitesse de perçage sur votre perceuse. Une vitesse trop élevée fait immanquablement chauffer le foret. Il est conseillé de visser en augmentant progressivement la vitesse de la perceuse. Lors du perçage, n'hésitez pas à ressortir un peu la mèche à bois afin de faciliter l'évacuation de la poussière de copeaux.