Maison

Autocuiseur

DéfinitionClassé sous :Maison , Invention , autocuiseur
L'autocuiseur a commencé son histoire avec la marmite en fer très épais de Denis Papin. © DR, CC BY-SA 3.0, Wikimedia Commons

L'autocuiseur est un ustensile de cuisine équipé d'un récipient clos de façon hermétique, afin de ne pas faire évacuer la vapeur en dessous d'une pression déterminée.

Description et fonction de l'autocuiseur

Les aliments sont déposés dans un panier hors de l'eau. Une soupape relâche la pression lorsque cette dernière atteint la limite définie. Cela permet de faire monter la température d'ébullition de l'eau de 100 °C à 122 °C. Cet appareil est également appelé casserole à pression, marmite à pression, ou cocotte minute, ce dernier intitulé étant une marque déposée par la société Seb.

Denis Papin l'invente en 1679. Il crée une marmite en fer très épais, équipée d'une soupape de sécurité ainsi que d'un couvercle à pression, appelé digesteur, bloqué par une traverse à vis.

Évolution de l'autocuiseur

Plusieurs évolutions améliorent l'autocuiseur de Papin. En 1948, Roland Devedjian, père de l'homme politique Patrick Devedjian, met au point des modèles en fonte. En parallèle, le groupe Seb en invente en aluminium qui connaîtront un meilleur succès. En 1952, l'ancien président du Concours Lépine, Georges Lavergne, parvient à produire un modèle d'autocuiseur de grande capacité. Ce modèle de 300 litres est acheté en nombre par la marine française. En 1953, le groupe Seb commercialise sa Super-cocotte, devenant la référence sur le marché. Cette société continue avec une cocotte en inox, Sensor, sortie en 1986. L'avancée technologique est réelle avec la possibilité de plusieurs niveaux de cuisson et l'ajout d'une poignée longue. En 1994, SEB produit l'autocuiseur muni d'une soupape silencieuse et d'un dispositif d'ouverture et de fermeture actionnable à une seule main. Il existe actuellement quatre moyens de fermeture : le bouton-poussoir, l'étrier, le couvercle rentrant et la baïonnette. 

Cela vous intéressera aussi