Tech

Écran tactile

DéfinitionClassé sous :technologie , écran tactile , écran tactile résistif
Il existe plusieurs technologies d’écran tactile. © Pixabay, DP

Un écran tactile (touch screen, en anglais) est un dispositif informatique qui gère à la fois l'affichage et le pointage en remplaçant la souris par le doigt ou un stylet. Il permet ainsi de sélectionner certaines de ses zones par contact.

Usage et histoire des écrans tactiles

L'usage des écrans tactiles a été popularisé par l'avènement des smartphones et des tablettes. On trouve aussi des écrans tactiles dans de nombreux autres terminaux comme les GPS, les baladeurs multimédia, les ordinateurs portables ou de bureau, des consoles de jeu vidéo ou des bornes interactives.

Si Apple a largement contribué à l'essor des écrans tactiles avec la sortie de l'iPhone en 2007, les travaux sur cette technologie datent des années 1950 avec la création des premiers capteurs capacitifs par le musicien canadien Hugh Le Caine. La décennie suivante a vu apparaître le premier écran tactile basé sur une technologie infrarouge conçue par des chercheurs de l'université de l'Illinois (États-Unis). Une innovation reprise par IBM qui la commercialisera dans un ordinateur appelé le PLATO IV (Programmed Logic for Automated Teaching Operations) en 1972.

On distingue plusieurs technologies d'écran tactile. Découvrez ci-dessous les plus répandues.

Écran tactile résistif

L'écran tactile résistif a été inventé en 1971 par Sam Hurst alors chercheur à l'Oak Ridge National Laboratory. Il fonda l'entreprise Elo TouchSystems qui, aujourd'hui encore, est un acteur majeur sur le marché des technologies tactiles. Le fonctionnement de l'écran tactile résistif repose sur deux couches conductrices séparées par un espace. La pression du doigt ou d'un stylet met en contact les deux conducteurs, ce qui a pour effet de faire circuler un courant. Des plaques horizontales et verticales intégrées aux bordures de l'écran permettent de déterminer la position du doigt ou du stylet en mesurant la tension sur chaque axe. Assez simples dans leur fonctionnement, les écrans tactiles résistifs ont une durée de vie courte qui n'excède pas les 10 millions d'impacts.

Ce schéma illustre le fonctionnement de l’écran tactile résistif. Deux couches conductrices (n° 4 et n° 2) séparées par des cales microscopiques (n° 3) sont placées sur un verre. Lorsque l’utilisateur appuie avec son doigt ou un stylet, il provoque un contact entre les deux conducteurs, ce qui a pour effet de faire circuler un courant. Des plaques horizontales et verticales intégrées aux bordures de l’écran permettent de déterminer la position du doigt ou du stylet en mesurant la tension sur chaque axe. © Mercury13, Wikimedia Commons,CC by-sa 3.0

Écran tactile capacitif

Un écran capacitif se compose d'un verre recouvert d'un conducteur transparent, généralement à base d'oxyde d'indium étain. Le corps humain étant lui aussi conducteur d'électricité, lorsqu'un doigt se pose sur la surface, cela crée une perturbation du champ électrostatique de l'écran que l'on peut mesurer. Des systèmes de mesure placés aux quatre coins de l'écran détectent la valeur de cette perte de charge et la comparaison entre les quatre capteurs indique l'emplacement du point de contact. L'un des avantages techniques de ce type d'écran par rapport à la technologie résistive est qu'elle offre une plus grande transparence. Toutefois, on ne peut pas l'utiliser avec des gants.

Écran infrarouge

Des émetteurs et récepteurs infrarouge sont disposés tout autour du cadre de l'écran pour former une trame invisible à l'œil au-dessus du verre. Lorsque l'utilisateur pose son doigt sur l'écran, il coupe le faisceau. Ce point d'impact est mesuré par un contrôleur sur un axe horizontal et un axe vertical. Les écrans tactiles infrarouge sont très résistants et généralement employés sur des terminaux destinés à un usage intensif.

Écran tactile multipoint

On parle d'écran tactile multipoint lorsque celui-ci est capable de détecter l'appui de plusieurs doigts simultanément. Ce procédé a été inventé au début des années 1980 par un chercheur de l'université de Toronto (Canada). En 1983, Hewlett Packard commercialise l'HP-150, le premier ordinateur doté d'un écran tactile multipoint.

Cette technologie est désormais très répandue sur les terminaux mobiles et les ordinateurs car elle autorise des gestes tactiles qui permettent d'effectuer des actions élaborées comme le fait de pincer ou d'écarter le pouce et l'index pour agrandir ou rapetisser une image.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.