Tech

Écran résistif

DéfinitionClassé sous :informatique , technologie , écran résistif
La console de jeu Nintendo 3DS comporte un écran tactile résistif. La preuve : l'appareil est livré avec un stylet, inutilisable sur un écran capacitif. © Nintendo

Les écrans tactiles actuels s'appuient principalement sur deux procédés, résistif et capacitif. Un écran résistif se reconnaît à sa surface souple qui s'enfonce très légèrement lors d'un appui et il peut s'utiliser indifféremment avec un doigt ou une pointe quelconque.

Utilisation des écrans tactiles résistifs

On les trouve sur de nombreux téléphones mobiles mais aussi sur les bornes interactives ou les distributeurs de billets de banque.

Le principe de l'écran tactile résistif

Un écran résistif est constitué de deux surfaces séparées par de minuscules entretoises et parcourues de connecteurs. Le touché du doigt ou d'une pointe quelconque déforme la surface supérieure et met en contact ses connecteurs avec ceux de la surface intérieure. Pour déterminer le point de touché, il suffit de repérer les deux fils (verticaux et horizontaux) mis en contact (la résistance électrique chute). Le principe est le même que celui employé pour déterminer quelle touche a été enfoncée sur un clavier.

Avantages et inconvénients de la technique résistive

Par rapport à la technique capacitive, les écrans tactiles résistifs ont plusieurs avantages : un coût de fabrication plus faible, une possible application sur des écrans de grandes tailles (tablettes...) et la possibilité d'utiliser un stylet ou tout autre pointe. En revanche, ils ont une - légère - tendance à s'user.