Le tramway de Santa Cruz de Ténérife, aux Canaries. La pluralité des moyens de transport rend indispensables des moyens de paiement universels. © MTSA

Tech

Payer son billet de tram avec n'importe quel smartphone, c'est possible

ActualitéClassé sous :électronique , Epitech , Romain Combe

-

Une billetterie entièrement informatisée se met en place à Bordeaux. En 2017, un smartphone permettra d'acheter un ticket pour le bus, le tram ou les navettes fluviales grâce au Bluetooth. Qui se trouve derrière ce projet ? Des étudiants ! Issus de l'école Epitech, ils ont déjà monté leur start-up. Demain, leur projet TBC Connect fera partie des 102 en compétition pour Epitech Experience.

Mise à jour du 25/11/2016 à 17 h 40

Le projet TBC Connect a remporté le trophée Epitech Experience ce vendredi 25 novembre. Félicitations à l'équipe !

----------

Qui n'a pas un jour désespérément cherché le distributeur de billets alors que le train, le bus ou le tram apparaît déjà à l'horizon ? C'est ce qui est arrivé à Romain Combe, jeune Bordelais, étudiant à l'école d'informatique Epitech. Lorsqu'il a fallu choisir un thème pour le projet de fin d'études, entamé après la troisième année, cette idée s'est imposée.

Après avoir planché sur la technique, l'équipe de huit étudiants a présenté ce projet à la mairie de Bordeaux, il y a maintenant deux ans. « Nous sommes arrivés au bon moment !, explique aujourd'hui Romain Combe. La communauté urbaine préparait le changement des distributeurs de billets pour les bus et les tramways. L'idée leur a plu. »

L'application en fonctionnement près d'une borne. L'achat vient d'être validé sans contact, avec une opération très simple. © TBC Connect, Epitech

Le principe n'est pas une nouveauté dans les transports en commun et des systèmes de ce genre existent. « Plusieurs villes le font déjà, Caen et Strasbourg par exemple, et Paris va le faire. Mais tous utilisent une transmission par NFC. Autrement dit, les iPhone d'Apple sont exclus. Notre dispositif est basé sur le Bluetooth Low Energy, bien plus répandu. » La possibilité de géolocaliser la personne permet aussi de moduler le service à l'échelle locale.

Avec Bluetooh Low Energy, le eTicket est disponible pour tous les smartphones

Concrètement, une application est téléchargée dans le smartphone et sera utilisable pour les bus et les tramways de Bordeaux ainsi que pour les bateaux « Bat3 » (prononcer Bat cube), des navettes fluviales qui circulent sur la Garonne. L'usager peut acheter à l'avance des « eTickets », ou bien simplement attendre de voyager. Entrant dans le bus ou le tram, il paiera devant la borne embarquée. « La technique permettrait de payer quand on n'est pas tout près, par exemple en cas de forte affluence. »

Baptisé pour l'instant TBC Connect, le projet a vocation à se développer ailleurs, dans d'autres villes ou pour d'autres moyens de transport en commun. Ce travail, en revanche, attendra que les étudiants aient fini leurs études et intégré leur entreprise... Pour l'heure, il est en compétition parmi les 102 projets que les étudiants des écoles Epitech ont conduits. Ils seront présentés durant deux jours, ce vendredi et ce samedi. Pour la session 2014, nous avions présenté le Dronad'air (un avion-hélicoptère) et des forêts virtuelles pour les jeux MMO.