Plusieurs logiciels de création graphique, dont les incontournables Photoshop et Paint Shop Pro, sont désormais équipés d'un verrou logiciel chargé d'empêcher la contrefaçon de billets de banque. Les logiciels refuseront désormais d'ouvrir un fichier dans lequel apparaît un billet de plusieurs monnaies, dont le dollar et l'euro.
Cela vous intéressera aussi

La chose n'est pas nouvelle puisque déjà des imprimantes couleurscouleurs détectent l'impression de billets de banque et en sabotent volontairement les couleurs. Mais aujourd'hui, la lutte contre la contrefaçon va plus loin : ce sont carrément les outils de création graphique qui refuseront d'ouvrir un fichier si on peut y voir un billet de banque !

La décision a été poussée par un groupement de banques internationales chargé de lutter contre la copie de moyens de paiement à l'aide d'outils informatiques, notamment ceux accessibles au grand public.

Hélas, la mesure semble un peu excessive : ce n'est pas seulement les images de billets de banque que les logicielslogiciels refusent d'ouvrir, mais aussi celles qui contiennent des représentations de billets de banque. Du coup, des illustrateurs et des artistes se sentent lésés : après avoir mis à jour leur logiciel, impossible pour eux d'ouvrir certains projets sur lesquels ils travaillaient, car ceux-ci incluent, quelque part dans l'image, un bout d'image d'un billet de banque !