C’est une réaction chimique assez complexe qui est à l’origine de la couleur dorée du pain. © Nicola, Flickr, CC by 2.0

Sciences

Chimie : qu'est-ce qui donne sa couleur au pain ?

Question/RéponseClassé sous :chimie , pain , couleur du pain

Par Nathalie Mayer, Futura

 

À la sortie du four, le pain – comme d’autres aliments, d’ailleurs – a pris une couleur dorée qui le rend encore plus appétissant. Cette belle couleur, il la doit à une réaction chimique assez complexe connue sous le nom de « réaction de Maillard ».

C'est dans les années 1910 que le chimiste français Louis-Camille Maillard découvre que, mis en présence de sucres et soumis à des températures élevées, les acides aminés qui constituent les protéines sont à l'origine de la formation de composés bruns - voire noirs - et aromatiques.

La couleur du pain et la réaction de Maillard

Ce sont ces mélanoïdines qui donnent sa couleur dorée - ou plus foncée - au pain. C'est le même type de réaction dite « de Maillard » qui permet d'obtenir un bronzage artificiel de la peau après application d'un auto-bronzant.

Contrôler la couleur du pain

Au fil du temps, l'industrie agro-alimentaire a appris à contrôler la réaction de Maillard, également connue par les scientifiques sous le terme de « glycation ». Ainsi, jouer sur la température de cuisson, le pH et l'humidité permet de contrôler la conservation des produits, leur goût et leur aspect.

Gare aux substances cancérogènes

Si la réaction de Maillard peut être souhaitable parce qu'elle donne aux aliments une partie de leurs arômes et de leurs couleurs appétissantes, elle est aussi préjudiciable d'un point de vue nutritionnel. Les protéines y perdent en effet de leurs qualités.

Il se produit également, au passage, des substances indésirables et difficiles à digérer qui peuvent même menacer la sécurité sanitaire des aliments. Ainsi l'acrylamide, par exemple, est formée par des cuissons fortes d'aliments riches en amidon et en sucres (les céréales du petit-déjeuner, par exemple). Le pouvoir cancérogène de cette dernière sur les cellules de la reproduction et du système nerveux est aujourd'hui reconnu.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.