Par temps sec, la neige peut subir une sublimation. © Laurent GLASSON, Flickr, CC by-nc-nd 2.0

Sciences

Sublimation

DéfinitionClassé sous :physique , sublimation , changement d'état de la matière

Pour les physiciens, le terme de « sublimation » désigne un phénomène de changement d'état de la matière et, plus exactement, le passage de l'état solide à l'état de gaz, sans passage par un intermédiaire liquide. Le changement de phase inverse s'appelle « la condensation ».

Pour qu'une sublimation ait lieu, il faut fournir de l'énergie au solide. Cette transformation est donc endothermique. Tous les solides peuvent être sublimés à condition d'être chauffés à une pression inférieure à celle de leur point triple.

Exemples de sublimation : neige, naphtaline et glace des comètes

L'exemple le plus classique de cas de sublimation est celui que l'on peut parfois observer en hiver, lorsque l'atmosphère est sèche. La neige (forme solide de l'eau) finit par s'évaporer (forme gazeuse de l'eau) sans laisser de flaque (forme liquide de l’eau) au sol.

La naphtaline, ces boules blanches à l'action antimite que nos grands-mères avaient pour habitude de déposer dans les placards, est également sujette à la sublimation. Elle finit par disparaître sans laisser la moindre trace. À l'exception de son odeur caractéristique qui prouve sa volatilité.

La sublimation peut également avoir lieu au cœur des comètes, lorsque les glaces du noyau, réchauffées par le soleil, se transforment en gaz et s'échappent dans l'espace.