Santé

Vivipare

DéfinitionClassé sous :biologie , zoologie , botanique
L'ornithorynque est un mammifère endémique de l'Australie et de la Tasmanie présentant plusieurs curiosités. Il possède en effet un bec et pond des œufs. Comme les échidnés, il n'est donc pas vivipare. © Australian Department of Environment and Resource Management

La viviparité désigne un mode de reproduction. Animaux et végétaux peuvent être vivipares.

La viviparité chez les animaux

Une espèce animale est dite vivipare lorsque l'embryon issu de la fécondation se développe à l'intérieur de la mère, au sein de l'utérus. Elle se charge donc de le nourrir au moins jusqu'à son expulsion. Chez les placentaires, la nourriture est transmise via le placenta et le cordon ombilical. La viviparité est présente chez tous les mammifères, à l'exception de l'ornithorynque et des échidnés.

Des reptiles, amphibiens, poissons ou arthropodes donnent également directement naissance à des petits. Ils sont néanmoins ovovivipares. Ils pondent des œufs mais ceux-ci éclosent dans le tractus génital de la mère où ils peuvent encore vivre quelque temps jusqu'à leur expulsion. Cependant, ces derniers groupes contiennent majoritairement des espèces ovipares, c'est-à-dire que les embryons se développent au sein d'œufs libérés dans l'environnement.

Les végétaux vivipares

Certaines plantes germent et se développent dans le fruit alors que celui-ci est toujours accroché à la plante-mère. Ce phénomène correspond à la viviparité végétale.  

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.