Planète

Division cellulaire et communications intercellulaires

Dossier - La cellule végétale
DossierClassé sous :botanique , Incontournables , Amyloplaste

-

Un tour d'horizon en images des caractéristiques morphologiques et fonctionnelles de la cellule végétale.

  
DossiersLa cellule végétale
 

Séparant toutes les cellules les unes des autres, la paroi assure aussi les communications inter-cellulaires. Grâce à ses propriétés hydrophiles, elle constitue un milieu de transport intercellulaire (que l'on appelle transports apoplasmiques). Elle est aussi un lieu d'échanges constants avec le cytoplasme au niveau de la membrane plasmique. Elle permet également des échanges directs entre les cellules (que l'on appelle transports synplasmiques) grâce à l'existence de canaux, les plasmodesmes. Elles n'assurent pas une libre circulation passive mais sont très sélectives.

Figures 19 et 20 - Plasmodesmes. Observations en section longitudinale (à gauche) et en section transversale (à droite). Ils constituent de fins canaux formés par la membrane plasmique et mettent ainsi en communication les cytoplasmes de deux cellules voisines. Ils contiennent à l'intérieur un tractus en rapport avec le réticulum endoplasmique.

Ces communications sont formées lors de la constitution de la paroi à la fin de la division cellulaire. La présence d'une paroi cellulaire qui donne une forme géométrique et rigide à la cellule végétale n'est pas compatible avec la division par "étranglement" que l'on observe chez les cellules animales. En fait, les modalités de la division qui concernent les aspects génétiques et cellulaires (distribution des chromosomes) sont les mêmes. Les différences concernent essentiellement les modalités de la cytodiérèse (moment où les cellules filles se séparent).

Figures 21 et 22 - Division cellulaire ou mitose. Deux images de cellules végétales en division dans des cellules jeunes de racine de jacinthe. On observe des métaphases (à gauche) et des fins d'anaphase (à droite). Dans ces dernières, entre les deux lots de chromosomes migrants aux pôles de la cellule, on observe le fuseau et au centre une fine ligne horizontale qui correspond à la formation de la nouvelle paroi qui séparera les deux cellules. C'est à ce niveau que se forment les plasmodesmes.