Planète

Oie cendrée

DéfinitionClassé sous :zoologie , oie , ansériforme
Le vol des oies est puissant. Les oiseaux sont capables de franchir de longues distances sans se reposer, et ce à des altitudes parfois élevées. © Michael Maggs, Wikipédia, cc by sa 3.0

Oie cendrée (Linnaeus, 1758) – Anser anser

  • Ordre : ansériformes
  • Famille : Anatidae
  • Genre : Anser
  • Taille : 0,70 à 0,90 m (envergure 1,50 à 1,80 m)
  • Poids : 3 à 3,6 kg
  • Longévité : 20 ans

Statut de préoccupation UICN : LC, Préoccupation mineure

Description de l’oie cendrée

L'oie cendrée, dont la silhouette est massive, possède un plumage gris-beige sur la tête, la poitrine et le dessous du corps. Il est plus sombre et brunâtre sur la nuque, les flancs ainsi que sur la partie supérieure des ailes et de la queue. Ces plumes sont veinées de la même couleur beige que la poitrine et le dessous. Les sous-caudales, la partie arrière du ventre et le croupion sont blancs. Le bord d'attaque des ailes est souligné par une bande grise bleutée et claire. Le bec est orangé ou rosé selon la sous-espèce, et muni d'un onglet blanc. L'œil est cerclé de blanc, tandis que les pattes fortement palmées sont roses.

Couple d'oies cendrées. © DaniKauf, Wikipédia, GNU 1.2

Habitat de l’oie cendrée

L'oie cendrée, dont il existe deux sous-espèces, vit dans les zones paléarctiques des continents européen et asiatique. La sous-espèce de l'Europe de l'ouest, Anser anser anser, se trouve principalement en Islande, en Écosse, en Scandinavie, dans le nord de l'Allemagne et de la Pologne. Quelques individus nichent en France. La sous-espèce nord-asiatique, Anser anser rubrirostris, évolue en Russie jusqu'en Sibérie orientale et en Chine. C'est une migratrice qui se déplace vers le sud ou l'ouest pour y passer l'hiver. C'est ainsi qu'elle est visible au Portugal, en Espagne et en Afrique du Nord d'octobre à février. L'oie cendrée affectionne les zones humides et niche en bordure des marais et des lacs, voire dans les landes inondées à la végétation riche.

Comportement de l’oie cendrée

Habituellement sociale et grégaire lors des migrations, l'oie cendrée devient territoriale lors de la période de reproduction. C'est une espèce monogame dont les couples se forment pour la vie. Les groupes migratoires peuvent varier de quelques dizaines à quelques centaines d'individus et se déplacent en forme de V. Le vol est puissant, régulier et rapide. L'oie cendrée est généralement peu bruyante au sol ou sur les terres qu'elle exploite à la recherche de nourriture. Elle l'est davantage en vol. Bien qu'elle passe beaucoup de temps à terre pour se nourrir, c'est une espèce aquatique que l'on retrouve souvent sur l'eau. À l'instar d'autres espèces, l'oie cendrée a quelques prédateurs, parmi lesquels on compte les rapaces, les corvidés, les renards et les mustélidés.

Oie cendrée en vol. © Col Frankland, Flickr, cc by nc 2.0

Reproduction de l’oie cendrée

L'oie cendrée effectue sa parade nuptiale et l'accouplement dans l'eau. Le nid, constitué de brindilles et de roseaux et tapissé de duvet, est généralement bâti à terre, à proximité de l'eau et abrité par la végétation. C'est la femelle qui a la charge de la construction, tandis que le mâle assure la garde du territoire. La femelle dépose de quatre à six œufs blanc crème pesant entre 150 et 160 grammes. Elle assure seule l'incubation des œufs et n'est assistée de son compagnon que pour l'éducation des jeunes. L'incubation dure entre 27 et 29 jours. Les oisons sont nidifuges et sont capables de marcher et de nager au bout de 48 heures. Ils restent sous la surveillance constante des parents jusqu'à ce qu'ils soient aptes à s'envoler, vers huit semaines environ. Le groupe familial reste généralement soudé pendant une année, jusqu'à ce que le mâle soit de nouveau prêt à se reproduire. Les jeunes sont sexuellement matures vers la troisième année.

Oies cendrées et leurs oisons. © Christian Bickel, Wikipédia, cc by sa 2.0

Régime alimentaire de l’oie cendrée

L'oie cendrée se nourrit essentiellement de végétaux qu'elle broute dans les prairies et les champs que l'on nomme lieux de gagnage. Elle mange de l'herbe, des jeunes pousses, des tubercules, des racines, des graines, des inflorescences et des fruits, mais aussi de petits animaux aquatiques et des invertébrés. L'oiseau ne peut se nourrir que lorsque le sol est humide. En cas de sécheresse elle est contrainte de se rabattre sur les céréales, mais en nombre, elle peut aussi dévaster certaines cultures maraîchères. L'oie cendrée se nourrit surtout à l'aube et au crépuscule.

Colonie d'oies cendrées en migration. © Daniel Ullrich Threedots, Wikipédia, GNU 1.2

Menaces sur l’oie cendrée

Bien que les effectifs sauvages soient importants — un comptage datant de 2007 estime les populations entre 920.000 et 970.000 individus — et que la situation globale de l'oie cendrée ne soit pas critique compte tenu de sa vaste distribution, l'oiseau est cependant menacé par la disparition de ses habitats, et notamment par le drainage des zones humides et l'extension des infrastructures humaines. L'oie cendrée, provoquant des dommages conséquents aux cultures maraîchères lors des migrations, est également chassée. L'utilisation ancienne des plombs de chasse rend l'animal sensible à l'intoxication saturnine par ingestion accidentelle de ces billes de métal.

Le saviez-vous ?

L'oie cendrée est l'ancêtre des espèces d'oies domestiques européennes obtenues par la domestication d'individus sauvages et d'hybridations. Les races domestiques occidentales sont regroupées sous le taxon Anser anser domesticus. Il semblerait que les premières domestications ont eu lieu en Égypte, probablement avant le IIIe siècle précédant notre ère.