Une représentation de Serikornis sungei, alias Silky, un dinosaure joliment plumé du Jurassique. © Emily Willougby, CC by-sa 4.0

Planète

Ce dinosaure à plumes avait quatre ailes mais ne volait pas

ActualitéClassé sous :dinosaure , paléontologie , animaux

Des paléontologues ont décrit une nouvelle espèce de dinosaures. Selon ses découvreurs, l'animal, qui avait pourtant quatre ailes, ne pouvait pas s'envoler mais peut-être planer. Surtout, Silky (c'est son nom) nous raconte un chapitre de la longue histoire de la plume.

Ses découvreurs l'ont surnommé Silky parce que son plumage soyeux évoque cette race de poules, la poule soie en français. L'animal vivait il y a 160 à 165 millions d'années, en plein milieu du Jurassique, dans ce qui est aujourd'hui le Liaoning, au nord de la Chine actuelle, une région où ont déjà été exhumés des dinosaures à plumes. Il mesurait 48 cm de longueur et était couvert de plumes, jusque sur ses pattes arrière, ce qui en fait un animal à quatre ailes.

C'était un dinosaure théropode, officiellement baptisé Serikornis sungei, et son plumage, bien conservé, vient d'être décrit dans la revue The Science of Nature par une équipe internationale, essentiellement chinoise et belge. La découverte est bien résumée dans ce communiqué de l'institut royal des Sciences naturelles de Belgique et renseigne sur l'histoire des plumes et celle du vol.

La tête de Serikornis sungei, alias Silky. © Emily Willougby, CC by-sa 4.0

La plume a précédé le vol

Les chercheurs notent l'absence de « barbules », ces petits crochets qui agrippent les plumes voisines et rigidifient le plumage. De plus, les plumes étaient symétriques, un défaut grave pour les paléontologues car il est dit que leur asymétrie est indispensable au vol, pour des raisons aérodynamiques. Le squelette a parlé lui aussi, montrant l'absence de sternum développé, sur lequel les oiseaux modernes attachent les puissants muscles des ailes, et une faiblesse structurelle des membres antérieurs.

Bref, Silky pouvait courir mais pas voler en battant des ailes. En revanche, il est possible qu'il ait été capable de planer. Ses pattes se terminaient par des griffes lui permettant sans doute de grimper aux arbres. De là à imaginer qu'il en redescendait en planant, par exemple pour fondre sur une proie, il n'y a qu'un pas, déjà franchi par d'autres espèces. Les paléontologues le suggèrent par exemple pour l'archéoptéryx et l'anchiornis, deux dinosaures à plumes à peu près contemporains de Silky (à l'échelle des temps géologiques). Voilà qui montre une fois de plus que la plume a précédé le vol, ayant servi d'abord de parure ou de manteau. L'envol aurait donc eu lieu plus tard, au Crétacé, chez des dinosaures ressemblant peut-être au microraptor, avant qu'ils ne deviennent des oiseaux.