Planète

Les vélociraptors avaient des plumes !

ActualitéClassé sous :paléontologie , vélociraptor , dinosaure à plumes

Par Laurent Sacco, Futura

-

C'est maintenant confirmé, comme beaucoup de paléontologues le soupçonnaient depuis une dizaine d'années, les vélociraptors de Jurassic Park avaient des plumes ! La preuve vient d'être apportée en étudiant un cubitus d'un de ces dinosaures, découvert en 1998 en Mongolie, et appartenant à un animal qui vivait il y a 80 millions d'années au Crétacé.

(Crédit : Mick Ellison)
Velociraptor mongoliensis attaquant un Protoceratops andrewsi

« Plus nous en apprenons sur ces animaux, plus nous réalisons à quel point il n'y pratiquement pas de différences entre les oiseaux et leurs ancêtres dinosaures comme  ceux du genre des vélociraptors » affirme Mark Norell,  un paléontologue membre de l'American Museum of Natural History et l'un des auteurs de l'article publié dans le journal Science exposant les preuves de la présence de plumes chez les vélociraptors.

Norell poursuit «  comme leurs descendants, les dinosaures à l'origine des oiseaux avaient des bréchets, des os creux, étaient couverts de plumes et pondaient leurs œufs dans des nids. Si des animaux comme les vélociraptors étaient encore vivant aujourd'hui, notre première impression serait qu'il s'agit juste d'oiseaux un peu bizarres mais c'est tout ! ».

Cette découverte peut sembler étrange pour les fans du film de Spielberg, Jurassic Park, mais en fait, celui-ci avec déjà pris quelques libertés avec la réalité. En effet, contrairement à ce que l'on voit dans le film, les premiers squelettes de vélociraptors, découverts par Henry Fairfield Osborn en 1924 en Mongolie puis plus tard en Chine, montraient jusqu'il n'y a pas très longtemps encore que ces animaux, qui vivaient dans des forêts ou des zones semi-arides, étaient plutôt petits. Ce n'est que peu de temps après le premier Jurassic Park que des squelettes ont été exhumés, montrant que certaines espèces de vélociraptors  pouvaient dépasser en taille les mensurations jusque là connues : de la tête à la queue, environ 1,80 m pour une hauteur de 1,20 m et un  poids avoisinant 120 à 150 kilogrammes.

Les preuves des plumes

Sur quelles bases  Mark Norell et son thésard Allan Turner, en compagnie de Peter Makovicky du Field Museum of Chicago peuvent-ils maintenant affirmer que les vélociraptors possédaient des plumes comme plusieurs de leurs cousins dromæosauridés ?

Tout simplement en regardant attentivement le cubitus représenté sur les parties A et B de la photo ci-dessous et en le comparant à un autre cubitus mais d'Urubu à tête rouge, un vautour, sur les parties C à F de la photo.

On remarque alors, dans les deux cas une série de « petits boutons » qui sont en fait des points de fixation des pennes, les plumes permettant le vol. L'absence de ce type de structures chez d'autres dinosaures ne signifie pas qu'ils ne possédaient pas de plumes cependant. Cela indique t-il que les vélociraptors volaient ? C'est très peu probable avec ce que l'on sait sur eux et leur mode de vie, en particulier le fait que leurs avant-bras étaient trop courts pour permettre de voler. Par contre, cela doit vouloir dire qu'ils avaient subi une évolution similaire à nos autruches et que leurs ancêtres, eux, devaient être des dinosaures volants.

Aux dernières nouvelles, un Jurassic Park IV se prépare. Y verra-t-on des vélociraptors à plumes ? Peut-être, en tout cas, les choses semblent maintenant claires, au moins certaines espèces de Raptors en étaient couvertes.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.