Planète

Apron du Rhône

DéfinitionClassé sous :zoologie , Apron du Rhône , Zingel asper
L'Apron du Rhône. © Marianne Georget / CREN

D'après la Liste rouge nationale, l'apron du Rhône fait partie des espèces menacées en France.

Espèce endémique du bassin du Rhône, l'apron était présent sur 2.200 kilomètres de cours d'eau au début du XXe siècle. Après avoir connu une régression de 90 % de son aire de répartition historique, il ne peuple plus aujourd'hui que quelques cours d'eau français : la Durance et quelques-uns de ses affluents dont le Verdon, l'Ardèche et son affluent la Beaume, la Loue et la boucle suisse du Doubs ; soit une répartition réduite à environ 240 kilomètres linéaire de cours d'eau.

Catégorie Liste rouge nationale : en danger critique d'extinction (CR)

De nombreuses causes de régression de cette espèce ont été identifiées. La fragmentation de ses habitats naturels liée à l'aménagement important du bassin du Rhône (chenalisation, mise en place de barrages...) a provoqué un fort isolement reproducteur des populations, entraînant une perte progressive de la diversité génétique. La présence de barrages empêche en effet la circulation des reproducteurs vers les zones de frayères, toute colonisation vers des secteurs situés en amont des barrages devenant impossible. La pollution des eaux et les atteintes au lit des cours d'eau sur les sites de présence participent également à la dégradation des habitats et à la disparition de l'apron.

La protection de l'apron du Rhône

Compte tenu de la situation de l'apron du Rhône, de nombreux efforts de conservation et de restauration de ses habitats ont été déployés. Outre les mesures de protection réglementaires dont bénéficie l'espèce, deux programmes européens LIFE Nature (1998-2001 et 2004-2009) ont permis l'élaboration et la mise en œuvre d'une stratégie de conservation.

De nombreuses prospections et un suivi précis des populations connues ont permis d'améliorer les connaissances sur l'espèce. Parallèlement, différents ouvrages ont été équipés de passes à poissons adaptées et des essais de reproduction artificielle concluants ont permis d'effectuer des opérations pilotes de réintroduction.

Sources