Planète

Tachiraptor, un dinosaure à l'aube des grands carnivores

ActualitéClassé sous :dinosaure , Tachiraptor admirabilis , extinction trias-jurassique

Les dinosaures qui vivaient dans la partie nord de l'Amérique du Sud sont très mal connus. Pourtant, en quelques mois, les paléontologues viennent d'annoncer la découverte de deux nouvelles espèces au Venezuela. La dernière en date est celle d'un dinosaure carnivore dont les restes fossilisés datent d'environ 200,7 millions d'années. Ce théropode devrait nous aider à mieux comprendre l'origine des grands dinosaures carnivores.

Tachiraptor, un dinosaure théropode de 1,5 mètres de long (au centre) qui vivait dans ce qui est maintenant le Venezuela il y a un peu plus de 200 millions d'années, est un proche cousin des dinosaures qui ont évolué plus tard pour donner les grands carnivores tels que les allosaures. © Maurilio Oliveira

C'est en grande partie grâce au français Georges Cuvier (1769-1832) que l'on doit les principes de l'anatomie comparée qui permettent aux paléontologues de déduire une foule d'informations sur la forme et les caractéristiques d'un être vivant à partir de quelques-uns de ses os seulement. Ces principes, Cuvier les appliqua lui-même à la reconstitution des faunes passées. Il contribua aussi à la méthode de l'utilisation de certains fossiles types rencontrés dans une strate pour en dater d'autres partout sur la planète. On lui doit en particulier la mise en évidence d'une période bien connue de l'ère secondaire, le jurassique, qu'il nomma ainsi en référence aux couches sédimentaires dans le massif du Jura qu'il connaissait bien.

Les travaux de Cuvier ont donc eu un impact certain dans la découverte que Max Langer, un paléontologue à l'Université de São Paulo au Brésil, vient d'annoncer avec ses collègues dans un article de la revue Royal Society Open Science. Les chercheurs y révèlent qu'ils ont déterré des restes fossilisés d'un dinosaure datant du tout début du jurassique, retrouvés dans l'état vénézuélien de Táchira. La découverte est importante pour deux raisons.

D'abord parce que l'on connaît encore très peu de dinosaures dans le nord de l'Amérique du Sud où les affleurements pouvant contenir des fossiles sont très difficiles d'accès à cause de la végétation, contrairement à l'Argentine, mais surtout parce que les fossiles retrouvés sont à peine plus jeunes que la fameuse extinction du Trias-Jurassique. Appelé aussi extinction T-J, cet événement survenu il y a 201,3 millions d'années a vu la diversité de la planète diminuer de moitié avec une disparition d'environ 20 % des espèces marines. Comme il semble avoir libéré des niches écologiques permettant l'explosion radiative des dinosaures, on s'intéresse beaucoup à cette période afin de mieux comprendre leurs origines et les raisons de leur phénoménal succès dans la biosphère.

Ces cartes permettent de localiser la région où a été découvert le nouveau dinosaure ; (a) indique en noir la localisation du Venezuela, (b) indique Táchira, un état au Venezuela et (c) la région de La Grita ; une fléche noire indique l’emplacement du site de fouille où ont été retrouvé des restes de Tachiraptor admirabilis. © The Royal Society

Un dinosaure bipède de 1,5 m de longueur

On avait célébré il y a quelque mois une découverte au Venezuela pour des raisons similaires. Il s'agissait de Laquintasaura venezuelae, un petit dinosaure herbivore âgé d'environ 200 millions d'années et classé parmi les ornithischiens. Il avait été retrouvé dans la formation géologique de La Quinta, dans les Andes vénézuéliennes. Tachiraptor admirabilis, la nouvelle espèce découverte, était par contre un théropode, un dinosaure carnivore. C'est ce que qu'indiquent les deux seuls os retrouvés appartenant à deux individus différents. Les principes de l'anatomie comparée nous permettent même d'affirmer que ces animaux étaient des bipèdes longs de 1,5 mètre environ, du museau à pointe de leur queue, rien qu'en se basant sur les fragments de membres inférieurs découverts.

Tachiraptor admirabilis est un représentant des théropodes qui juste après l'extinction T-J vont évoluer par la suite pour donner les grands dinosaures carnivores que sont les allosaures et le Tyrannosaurus rex. Selon les chercheurs, le dernier ancêtre commun aux théropodes et aux ornithischiens, dont les restes fossilisés sont encore à découvrir, devait ressembler beaucoup à Tachiraptor et Laquintasaura, ce qui fait une bonne partie du prix de leur découverte.