Le plus vieux pin Bristlecone (Pinus longaeva) connu aurait atteint l'âge de 4.900 ans, en Californie. Il a été abattu en 1964. © Chao Yen, Flickr, CC by-nd 2.0

Planète

Le top 12 des végétaux les plus âgés du monde

ActualitéClassé sous :botanique , plante , longévité végétale

Par Andréa Haug, Futura

Les végétaux ne vieillissent pas comme les animaux et, chez eux, la longévité peut se compter en siècles voire en milliers d'années. Plusieurs espèces établissent des records et, pour certains individus, il a été possible de déterminer approximativement la naissance. Le résultat est parfois surprenant. Rencontrez les spécimens les plus plus âgés du monde, de ce chêne pédonculé millénaire jusqu'à cette colonie clonale de peupliers faux-trembles qui existe depuis... 80.000 ans.

12 - Un Prosopis cineraria de 400 ans

Seul au milieu du désert du Bahreïn, dans le golfe Persique, un Prosopis cineraria survit depuis 400 ans dans des conditions drastiques, probablement en partie grâce à son profond système racinaire qui lui permet de s'hydrater. Surnommé « l'Arbre de vie » (Shajarat al-Hayah), il se trouverait à l'emplacement de ce qui fut jadis le Jardin d'Eden.

11 - Un chêne pédonculé d'un millénaire

Dans une tout autre ambiance, au cœur de la pluvieuse forêt de Sherwood, en Angleterre, le creux d'un chêne pédonculé (Quercus robur) d'une circonférence de plus de 10 mètres aurait servi, au XIIIe siècle, de repère à la troupe de Robin des bois. Âgé de 800 à 1.000 ans, selon les estimations, ce « Major Oak » (littéralement « chêne majeur »), comme il fut appelé, tiendrait sa largesse de la fusion de plusieurs jeunes arbres ou d'un important élagage.

Dans la forêt de Sherwood, en Angleterre, ce chêne pédonculé aurait entre 800 et 1.000 ans. © Galli, Wikimedia Commons, DP

10 - Le Chêne-chapelle d'Allouville, âgé de 1.200 ans

Un autre individu de cette espèce de chênes, la plus adaptée en Europe aux zones humides et à la forêt inondable, atteindrait 1.200 ans, outre-Manche, en Haute-Normandie : le « Chêne-chapelle d'Allouville », du nom du village où il se trouve, serait le plus vieux de France. Témoin du défilé des troupes de Guillaume le Conquérant et de la Révolution française, il fut endommagé par la foudre en 1912 et classé monument historique vingt ans plus tard.

9 - Un cyprès d'un millénaire et demi

Autre arbre impressionnant de par sa circonférence (36 mètres) et son âge (environ 1.500 ans) : le cyprès de Montezuma (Taxodium mucronatum), au Mexique. Des tests génétiques confirment que « l'Arbre de Tule », localisé près de l'église Santa Maria del Tule, est bien un seul et même individu. Considéré comme sacré, il aurait été planté par un prêtre aztèque selon les croyances locales.

8 - Un séquoia de 2.000 ans

Haut de 83 mètres, le « Général Sherman » ne serait pas, quant à lui, le plus grand des séquoias géants (Sequoiadendron giganteum), mais l'un des plus imposants jamais recensés, avec un poids de 1.385 tonnes et un volume de 1.487 m3. Malgré ses vénérables 2.000 ans, l'arbre produit encore chaque année l'équivalent d'un arbre de 18 mètres en volume de bois.

Le « Général Sherman » est un séquoia géant, l'un des plus gros jamais recensés, âgé de 2.000 ans. © Jim Bahn, Flickr, CC by 2.0

7 - Welwitschia mirabilis et ses 2.500 ans

Du nom du docteur Friedrich Welwitsch qui l'a découverte en 1860, Welwitschia mirabilis, seule espèce du genre Welwitschia, vit exclusivement dans le désert chaud côtier du Namib, en Namibie, et en Angola. Pourvue de deux longues feuilles qui croissent de façon indéfinie dans des sens opposés et dont les extrémités se dilacèrent, la plante peut vivre 2.500 ans.

Azorella compacta, aussi connue sous le nom de yareta, pousse en Amérique du Sud entre 3.200 et 5.000 mètres d'altitude. Sa pousse est très lente (un millimètre par an) et sa longévité atteint 3.000 ans. © Pedro Szekely, Wikimedia Commons, CC by-sa 2.0

6 - Un alerces de 3.600 ans

Malgré la déforestation, il persiste, dans les forêts pluviales du Chili, des alerces (Fitzroya cupressoides) dont certains spécimens sont évalués à plus de 3.600 ans. Unique espèce du genre Cupressaceae et native des montagnes andines chiliennes et argentines, l'alerce est un élément constitutif important de cet écosystème forestier particulier.

5 - Le cyprès d'Abarqu et ses quatre millénaires

Comme son appellation l'indique, le « cyprès d'Abarqu » (Cupressus sempervirens) siège dans l'enceinte de la grande mosquée d'Abar Kûh, en Iran. Du haut de ses quatre millénaires, cet arbre, classé monument national et considéré comme sacré, serait la plus vieille entité vivante d'Asie.

4 - Mathusalem, un pin de près de 5.000 ans

En Amérique du Nord, à 3.000 mètres d'altitude, sous un climat sec et froid en hiver, dans les montagnes Blanches, aux États-Unis, se dresse « Mathusalem », un pin Bristlecone (Pinus longaeva) depuis 4.850 ans. Organisme non-clonal, il ne s'est jamais reproduit par le biais de ses branches ou de ses racines. Il a été nommé ainsi en référence au personnage biblique qui aurait vécu près d'un millier d'années.

3 - Un cèdre du Japon de plus de 7.000 ans

Au Japon, le plus vieux Cryptomeria vit sur l'île de Yakushima, à 1.300 mètres d'altitude. Appelé « Jōmon Sugi », en rapport avec la période Jōmon de la préhistoire japonaise (de 15.000 jusqu'en 300 avant J.-C.), ce grand cèdre du Japon (Cryptomeria japonica) aurait vécu jusqu'à 7.200 printemps, selon les évaluations.

2 - Le Vieux Tjikko et ses 10.000 ans ou presque

Il aura en revanche fallu 9.550 années avant que le « Vieux Tjikko », un épicéa commun (Picea abies), n'attire l'attention des scientifiques, sur la montagne de Fulufjället, en Suède. Baptisée en 2004 par son découvreur du nom de son chien, la plante aurait germé vers la fin de l'âge de glace et serait le plus ancien être clonal du monde : dès qu'un tronc meurt, un nouvel individu émerge des racines.

1- Pando, âgé de 80.000 ans

Signifiant « je m'étends » en latin, Pando serait le plus grand et le plus vieil organisme végétal au monde. Il aurait la forme d'une colonie clonale de peupliers faux-trembles (Populus tremuloides). Située dans l'Utah, aux États-Unis, cette forêt de 43 hectares se compose de 47.000 arbres génétiquement identiques et reliés à un seul et même système racinaire. Si chaque pousse vit environ 130 ans, le système pourrait se régénérer ainsi depuis 80.000 ans. Preuve que l'union fait la force, et parfois, la longévité.

Cette colonie Pando de peupliers faux-trembles (Populus tremuloides), située à l'ouest des États-Unis, dans l'Utah, est considérée comme l'organisme vivant le plus lourd et le plus âgé de la Planète, avec un poids estimé à 6.000 tonnes et un âge de 80.000 ans. © J. Zapell, Wikimedia Commons, DP

Un végétal encore plus âgé ?

Toutefois, il y aurait encore plus vieux. En effet, selon une étude (voir notre article Record : une posidonie âgée de plus de 80.000 ans en Méditerranée), une colonie de posidonie située en Méditerranée, près des côtes de l'île de Formentera (Baléares) serait âgée de 80.000 à 200.000 ans.

Voir aussi :