Mots-clés |
  • chimie,
  • Astronomie,
  • vie extraterrestre,
  • origine de la vie,
  • esa,
  • infrarouge

Des molécules organiques dans la nébuleuse d'Orion !

Le télescope spatial Herschel, de l'Esa, vient de découvrir la signature d'une chimie prébiotique dans la nébuleuse d’Orion. Pour les scientifiques, cet observatoire qui fonctionne dans un domaine inhabituel du spectre électromagnétique, celui des ondes submillimétriques, entre l’astronomie infrarouge et la radioastronomie, est à l’aube de découvertes encore plus marquantes.

Spectre HIFI de l'eau et de molécules organiques dans la nébuleuse d'Orion. Crédit Esa, Hexos et le consortium HIFI Spectre HIFI de l'eau et de molécules organiques dans la nébuleuse d'Orion. Crédit Esa, Hexos et le consortium HIFI

Des molécules organiques dans la nébuleuse d'Orion ! - 1 Photo

PDF

Une longue série de molécules viennent d'être identifiées dans la nébuleuse d’Orion, dont l'eau, le monoxyde de carbone, le formaldéhyde, le méthanol, le diméthyle éther, le cyanure d'hydrogène, l'oxyde de soufre et le dioxyde de soufre. Cette nébuleuse, bien connue des astronomes amateurs, est un nuage gazeux, siège de formations stellaires importantes. L'obtention de ces spectres permettra de construire des modèles physico-chimiques pour comprendre la formation stellaire et étudier plus directement la chimie associée à la naissance des étoiles, des planètes, et d'une certaine façon, à la vie.

A ce jour, environ 160 molécules ont été identifiées dans le milieu interstellaire, dont des molécules organiques (c'est-à-dire à base de carbone) aussi complexes que les acides aminés. La plus grosse contient 15 atomes. D'actives recherches sont en cours pour déterminer comment elles se forment et interagissent. Ces recherches pourraient faire progresser notre compréhension de l'origine de la vie sur Terre. Il faut savoir qu’un très grand nombre des molécules organiques qui constituent la vie terrestre ont été trouvées dans l’espace.

Ce que l’on sait de l’origine de la vie terrestre est partiel. Sur Terre en effet, l'activité tectonique et volcanique et les convulsions multiples de la croûte terrestre ont effacé les traces des premiers organismes. Les plus anciens indices connus datent de 3,5 à 3,8 milliards d'années. Tout récemment, cependant, des scientifiques ont mis la main sur des roches terrestres vieilles de 4,28 milliards d'années. Mais au total, les données que nous possédons sur ces époques lointaines restent maigres.

Pour expliquer l’avènement de la vie sur Terre, le scénario de l'apport de molécules interstellaires via des petits corps du Système solaire, comètes et astéroïdes, tend à s’imposer. La compréhension des aspects les plus importants de ce scénario passe par l'étude de la composition du milieu interstellaire ainsi que la comparaison entre les glaces interstellaires et cométaires.

La mission du télescope spatial Herschel apportera vraisemblablement sont lot de bonnes surprises. De tous les événements qui se sont déroulés dans l’Univers, le plus important a été l’organisation des atomes en molécules. On attend de Herschel qu’il retrace les grandes étapes de l’histoire moléculaire depuis le Big bang. Une des surprises les plus attendues serait l’identification formelle d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (PAH), que l’on n’a jamais détectés individuellement.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires