Cela vous intéressera aussi

Un bruit est un phénomène aléatoire.

On découvre par la suite deux types de bruit plus spécialement importants, obéissant à des statistiques poissonniennes ou gaussiennes.

Il ne faut pas confondre un signal parasiteparasite, ou biais observationnel, avec un bruit. Le biais qui affecte le signal possède des propriétés qui le distinguent tout à fait d'un bruit. Un biais très commun est un offset, c'est à dire un décalage du signal dû au fait que le niveau zéro du signal physiquephysique et le niveau zéro de sa traduction en signal électrique ne coïncident pas.

La distinction entre bruit et signal parasite est parfois complexe. On peut prendre l'exemple du courant d'obscurité d'un détecteur, qui se superpose au flux observé. Sa valeur moyenne est parfaitement quantifiable (tant de photoélectrons par pixelpixel et par seconde), ce qui montre qu'il s'agit là d'un signal, parasite certes mais avec les propriétés d'un signal. La vraie composante de bruit concerne les fluctuations de ce courant d'obscurité.