Travaillant en secret sur un projet de voiture autonome, Apple a déjà déposé de nombreux brevets dont celui d'un pare-brise futuriste et de systèmes qui multiplieraient les informations pour prévenir les passagers, mais aussi les piétons et les autres conducteurs.
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Retour vers le futur : les dérapages d'une DeLorean autonome et électrique Des ingénieurs de l'université de Stanford (États-Unis) ont modifié une DeLorean pour la rendrnull

Projet Titan. Même si Apple, fidèle à ses habitudes, n'a toujours rien confirmé ou officialisé, c'est le nom donné au concept de voiture autonomevoiture autonome du fabricant d'iPhoneiPhone et de Macbook. On évoque un lancement pour 2020 ou 2021, et preuve que la firme travaille en secret sur ce projet, elle recrute  des dirigeants et des ingénieurs en provenance de Tesla ou Waymo, mais aussi dépose des brevets liés au secteur automobileautomobile.

Le dernier en date, repéré par le site spécialisé Patently Apple, est justement dédié aux voitures autonomes, et le but serait de rassurer les passagers du véhicule, mais aussi les autres conducteurs. Dans le prolongement de ce que proposent déjà certains GPSGPS, qui indiquent la route à suivre avec le nombre de kilomètres ou mètres restants jusqu'au prochain virage, la voiture préviendra le « conducteur » de la prochaine manœuvre qu'elle effectuera. Si le véhicule décide ainsi de tourner au prochain virage, ou de prendre une sortie d'autoroute, le conducteur sera averti visuellement avec des indications de temps et de distance.

Un système de compte à rebours permettra au conducteur et aux passagers de mieux anticiper les manœuvres de la voiture autonome. © USPTO

Un système de compte à rebours permettra au conducteur et aux passagers de mieux anticiper les manœuvres de la voiture autonome. © USPTO

Un maximum d'informations pour rassurer sur et en dehors de la voiture

Mais ce n'est pas tout puisque Apple entend donc aussi prévenir les autres conducteurs. Dans le texte du brevet, la firme évoque la possibilité d'informer les personnes extérieures à la voiture. Il pourrait donc s'agir d'autres conducteurs et de piétons, et le but serait de les prévenir de la manœuvre à venir. On imagine ainsi que des informations viendraient compléter les habituels clignotants en donnant aux autres voitures la distance du prochain virage, ou par exemple la présence d'un obstacle avant un éventuel freinage. On peut aussi imaginer des indicateurs visuels ou sonores lorsque le véhicule cherchera à se garer ou à sortir de sa place.

Ce brevet viendrait compléter celui déposé début août qui ouvre la voie à un pare-brise en réalité augmentée. Toutes les informations liées au trajet seraient affichées sur le pare-brise de l'Apple Car, et les passagers auraient ainsi toutes les informations sur l'itinéraire suivi par le véhicule, ainsi que sur les éventuels obstacles et les conditions de circulation. Mais ce brevet lié à la réalité augmentée évoque aussi des capteurscapteurs internes et externes, qui laissent supposer l'affichage de données liées au conducteur (fatigue, somnolencesomnolence...) ou à l'environnement (météométéo). En prime, un système inspiré de FaceTime pour communiquer pendant le trajet et qui impliquerait donc la présence de caméras à l'intérieur de la voiture.