Tech

RuBee : nouvelle alternative à la technologie RFID ?

ActualitéClassé sous :technologie , RuBee , rfid

La technologie de radio identification (RFID) se répand à une vitesse accélérée ces dernières années aux Etats-Unis.

Note : les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Selon les estimations d'un cabinet IDTechEx, le marché mondial des étiquettes RFID représentait 2,77 milliards de dollars en 2006 et pourrait atteindre 12,35 milliards de dollars en 2010. Cependant cette technologie ne satisfait pas encore tous les besoins et présente une fiabilité insuffisante (entre 70% et 80%) dans certaines conditions d'usage difficile. En effet, les hautes fréquences utilisées pour les échanges de données sont réfléchies par les objets liquides et métalliques. La lecture des étiquettes RFID est également sensible aux variations d'angle et de position.

Afin de remédier à ce type de problèmes, l'organisation internationale, IEEE, développe actuellement une nouvelle norme (IEEE P1902.1) connue sous le nom de RuBee. Il s'agit d'un protocole de communication bidirectionnel opérant à des fréquences inférieures à 450 KHz et avec une portée comprise entre 3 et 15 mètres. Ce nouveau protocole devient idéal dans un environnement comprenant des objets liquides ou métalliques. Il peut supporter un réseau constitué de milliers d'étiquettes. Les applications visées touchent donc par exemples les secteurs de la santé, de la logistique, de la gestion des stocks, etc.

La technologie RFID reste avantageuse dans certains domaines. L'utilisation de hautes fréquences (900MHz), permet de lire des centaines d'étiquettes en moins de quelques secondes. La norme RuBee est beaucoup plus lente et ne permet pas ce type d'application. De nombreux poids lourds de l'industrie comme, Best Buy, Carrefour, Tesco, Metro du coté des clients et HP, Intel, IBM, Sony, Panasonic, Motorola et NCR du coté des fabricants, soutiennent cette nouvelle norme. L'IEEE prévoit un délais compris entre 12 et 18 mois avant de voir apparaître sur le marché les premiers produits basés sur le protocole RuBee.

Par Raphaël Allègre

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi