Tech

Universal Music va troquer sa musique contre des publicités

ActualitéClassé sous :Tech , Universal Music , SpiralFrog

Pour une grande major comme Universal Music, comment couper l'herbe sous le pied du téléchargement illégal et marcher sur les plates-bandes d'iTunes qui, avec 80% de parts de marché, fait figure d'hégémonie dans le petit monde des téléchargements légaux ? En offrant aux internautes un accès gratuit à son catalogue... financé par la publicité ! Autant dire que l'annonce d'Universal fait l'effet d'une bombe dans le paysage musical international...

Universal Music compte s'associer avec SpiralFrog pour proposer, dès le mois de décembre prochain, d'échanger des titres musicaux contre de la publicité... (Crédits : SpiralFrog)

Le téléchargement de musique en ligne est un marché en plein essor : fin mars, le nombre d'acquisitions s'élevait à 144 millions et, en l'espace d'un an, les achats ont augmenté de 89% outre Atlantique. Pourtant, selon l'IFPI, pour chaque titre téléchargé sur une plate-forme payante, quarante le sont simultanément par des voies illégales.

Pour lutter contre ce marché noir et bousculer le leader iTunes, Universal Music a choisi d'adopter une démarche des plus agressives. Elle s'est rapprochée de la société new-yorkaise SpiralFrog pour mettre sur pieds un nouveau modèle économique, basé sur la publicité. Ainsi, dès le mois de décembre prochain, la catalogue des titres de la major sera disponible aux Etats-Unis et au Canada. Pour acquérir un morceau, il suffira d'accepter de visionner une publicité. Selon le Financial Times, les marques de vêtements Levi's, Benetton et Perry Ellis auraient déjà réservé leur place.

Les informations manquent encore à ce sujet mais, selon des sources internes, les revenus publicitaires devraient être partagés entre les ayants droit et SpiralFrog. Ce dernier, qui aimerait bien étendre son offre, est d'ores et déjà entré en contact avec les maisons de disques EMI, Warner et BMG.

Au moment des fêtes de Noël, la plate-forme musicale d'Apple iTunes devra s'attendre à riposter sur plusieurs fronts. Elle devra faire face à l'assaut de Microsoft et de son Zune, à la campagne d'Urge, la plate-forme mise en place par MTV... et à la sortie par Universal Music de la grosse artillerie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi