Tech

800 nouveaux Mégaoctets par personne et par an

ActualitéClassé sous :Tech , mémoire , disque

Pour la seconde fois, l'étude How Much Information, pilotée par Peter Lyman et Hal Varian, cherche à estimer la production annuelle d'information et sa distribution entre différents moyens de stockage et de transmission.

Un disque dur

Selon cette étude, le stock d'information se serait accru de 3,4 à 5,5 Exaoctets (milliards de Gigaoctets) en 2002, soit 600 à 800 Mégaoctets par individu sur la planète. 92 % de ces nouvelles informations sont stockées sur des disques magnétiques, 7% sur des films argentiques et 0,01 % sur papier.

Entre 1999 et 2002, la quantité d'information additionnelle par an a presque doublé. Les Etats-Unis seraient à l'origine de 40 % de l'information supplémentaire stockée sur les différents médias.
Mais les volumes d'information stockés sont très inférieurs à ceux qui sont transmis sur les réseaux électroniques. Lyman et Varian les estiment à 17,9 Exaoctets :

  • 17,3 sont transmis par le téléphone,
  • 0,5 par l'internet (le courriel en représentant plus de 80 %)
  • et 0,07 (autrement dit, 74 000 Teraoctets) par les réseaux de diffusion audiovisuels.

Les auteurs ne se font pas d'illusion sur la précision de leurs calculs, qui reposent sur un grand nombre d'estimations et de règles de trois. Mais l'étude fournit des ordres de grandeur précieux et réserve son lot de surprises. L'analyse des flux d'information sur l'internet, qui s'intéresse à des questions aussi variées que la taille du "web invisible", l'importance des blogs, la nature des courriels et celle des échanges sur les réseaux P2P, est également très stimulante.

En savoir plus :

Cela vous intéressera aussi