La capsule volante Caps pourrait évoluer à 150-300 mètre d’altitude. © Caps
Tech

Ces étonnantes capsules volantes monoplaces pourraient bientôt circuler en France

ActualitéClassé sous :taxi volant , transport aérien , transport du futur

ETX Daily Up

Caps, une jeune pousse française, est venue au salon Vivatech avec un étonnant concept de capsule volante. Prévue pour un accueillir un seul passager, elle pourrait servir à des déplacement intra-urbains de courte distance.

La startup française Caps a imaginé un nouveau concept de déplacement urbain, un système de transport aérien monoplace et autonome. Si tout se passe bien, ces taxis volants pourraient être déployés dès 2025 dans certaines grandes villes françaises.

L'idée est de mettre en place dans les villes des stations d'atterrissage mobiles, des structures assez légères, faciles à déplacer selon les besoins, dans des endroits stratégiques comme les gares, les aéroports, les centres d'affaires, etc. La technologie développée par Caps garantira des vols dans un rayon de 15 km à une vitesse maximale d'environ 70 km/h, à des altitudes comprises entre 150 et 300m.

Seriez-vous prêt à prendre place à bord d'une capsule volante Caps ? © Caps

Ces capsules entièrement électriques, dotées de 8 moteurs, ne pourront accueillir qu'une personne à la fois, sans le moindre pilote. Toutefois, il est prévu qu'un professionnel puisse prendre le contrôle d'une capsule à distance en cas de problème technique. A noter que chaque appareil sera aussi équipé d'un parachute en cas d'urgence ! Des premiers tests ont déjà été effectués, avec succès, dans un champ.

 Plus sûr de traverser Paris en Caps qu'à pied 

L'ensemble des capsules d'une ville seront rassemblées dans une centrale unique où elles seront rechargées en permanence. Il n'est en effet pas question qu'elles demeurent dans leurs stations lorsqu'elles ne sont pas utilisées. De son côté, l'utilisateur pourra réserver un vol via une application mobile. Dès lors, une Caps viendra se placer dans la station la plus proche, d'où il pourra décoller et rejoindre la station la plus proche de sa destination finale, le tout en moins d'un quart d'heure.

Si pour le moment le projet n'en est qu'au stade de prototype, Paul Cassé, le PDG de Caps, veut maintenant accélérer les choses : « on a fait le tour des responsables de mobilité dans les grandes métropoles françaises, pour comprendre leurs besoins, et on a eu 100% de bons retours ». Quant à la sécurité, il l'assure : « l'aéronautique a toujours été le secteur de transport le plus sûr au monde, ce sera donc plus sûr de traverser Paris en Caps qu'à pied ».

Une première exploitation commerciale est attendue d'ici 2025 ou 2026. En attendant, le grand public peut découvrir une maquette du projet à Viva Technology, ce samedi 19 juin.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !