Facebook va récupérer bon nombre d’informations personnelles de Whatsapp à partir du 8 février 2021. © Webster2703 by Pixabay
Tech

Whatsapp : attention, vos données personnelles vont être collectées par Facebook !

ActualitéClassé sous :Internet , Facebook , WhatsApp

[EN VIDÉO] Kézako : comment crypte-t-on les données sur Internet ?  La cryptographie est la plus ancienne forme de chiffrement. On trouve des traces de son utilisation jusqu'en 2.000 avant J.-C. Cette technique encore utilisée aujourd’hui, notamment sur le Web, dévoile ses mystères en vidéo grâce au programme Kézako d'Unisciel et de l'université Lille 1. 

À partir du 8 février, les conditions générales d'utilisation de Whatsapp autoriseront Facebook à collecter et exploiter vos données personnelles.

WhatsApp débute cette année comme elle l'a achevée : en annonçant des mesures propres à irriter nombre de ses utilisateurs. Après avoir expliqué que certains mobiles « anciens » ne pourront plus faire fonctionner l'application de discussion chiffrée, WhatsApp annonce maintenant de nouvelles contraintes pour l'ensemble des utilisateurs. À compter du 8 février, l'application va se mettre à collecter et à partager certaines données personnelles des utilisateurs avec sa maison mère Facebook. Car, rappelons-le, WhatsApp, tout comme Instagram et la messagerie instantanée Messenger appartiennent à ce même réseau social. Comme à son habitude, avec cette stratégie du grignotage progressif de la surface des données personnelles, l'ogre Facebook vient affiner sa machine à cibler les publicités.

Une obligation après le 8 février

Le service de discussion chiffrée viendra donc transmettre à Facebook votre numéro de téléphone, d'éventuelles données liées aux transactions avec la nouvelle fonction d'achat en ligne, la façon dont les utilisateurs interagissent les uns avec les autres, et également l'adresse IP employée. Autant dire qu'avec ces éléments, le niveau de confidentialité baisse d'un cran et qu'il n'y a guère que le contenu des discussions qui devrait rester chiffré.

Dès aujourd'hui, si vous lancez l'application, un message s'affiche pour vous demander d'accepter de nouvelles conditions d'utilisation. Pour le moment, il est encore possible de temporiser mais, à l'échéance du 8 février, il faudra nécessairement accepter ces conditions. En cas de refus, autant supprimer le compte.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !