Des chercheurs coréens ont créé une batterie souple en assemblant un réseau de petites batteries. © pickup, Fotolia
Tech

Cette batterie souple et extensible pour les robots mous s'est inspirée de la peau des serpents

ActualitéClassé sous :batterie , robotique , batterie flexible

Des chercheurs coréens se sont inspirés des écailles et de la peau extensible d'un serpent pour créer une batterie basée sur des pliages de type origami. Elle peut s'étendre et se déformer et se destine notamment aux robots mous.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] De Volta au graphène : l’évolution des batteries  Le type de batterie le plus courant est la batterie lithium-ion. Plusieurs technologies sont sur les rangs pour la remplacer. 

Les meilleures innovations viennent le plus souvent en observant la nature. C'est le cas d'une nouvelle batterie développée par des chercheurs coréens qui se sont inspirés des serpents. Dans un article publié dans la revue Soft Robotics, ils décrivent leur batterie conçue pour imiter des écailles.

Les serpents peuvent onduler et même manger des proies plus grosses qu'eux grâce à une peau souple avec des plis sous leurs écailles, qui peut s'étirer en cas de besoin. C'est ce mécanisme que les chercheurs ont voulu recréer. Plutôt que de concevoir une batterie compacte avec des matériaux souples, ils ont assemblé un grand nombre de petites batteries reliées par des connecteurs pliables.

Une comparaison de la structure de la batterie, à gauche, avec les écailles d’un serpent. © Korea Institute of Machinery and Materials

Une batterie conçue pour la robotique molle

Les chercheurs ont opté pour des batteries de forme hexagonale avec des connecteurs à base d'un mélange d'un polymère et de cuivre reliés aux batteries avec un système de charnière. Cette structure peut être produite en masse grâce à un processus inspiré par l’origami. L'ensemble peut ainsi se replier et se déplier pour s'adapter aux mouvements et déformations de l'appareil qu'il alimente sans perdre en puissance.

Selon les chercheurs, cette batterie permettrait de créer des accessoires connectés et appareils médicaux pliables, plus adaptés aux humains. Elle serait tout particulièrement adaptée aux robots mous, capables d'explorer des environnements extrêmes comme l'espace et la mer profonde, ou encore d'intervenir dans des opérations de secours.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !