Sciences

L’univers, une machine à voyager dans le temps ?

VidéoClassé sous :Univers , ALMA , télescope

-

Le radiotélescope Alma, perché à 5.000 m dans le désert de l'Atacama, au Chili, épie les signaux radio venus de très loin, émis il y a des milliards d'années par les premières galaxies du jeune univers. Car regarder loin, c'est regarder dans le passé...

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

La lumière ayant une vitesse finie (environ 300.000 km/s), elle met un certain temps à nous parvenir. Ainsi, nos yeux ne voient donc jamais le monde tel qu'il est mais tel qu'il était dans le passé. Pour notre environnement immédiat, ce délai n'a pas de conséquences, si ce n'est sur le plan philosophique. Le décalage de temps n'est alors mesurable qu'avec des instruments de très grande précision.

Il en va tout autrement en astronomie. Ainsi la Lune est en moyenne à 380.000 km de nous et la lumière qu'elle nous renvoie met donc un peu plus d'une seconde pour nous parvenir. On dira que la Lune est à environ 1 seconde-lumière. Le Soleil, lui, se trouve à 8 minutes-lumière : nous le voyons tel qu'il était 8 minutes auparavant.

Alma observe les premières galaxies de l'univers

Les étoiles, elles, se trouvent bien plus loin, à des années-lumière, et les autres galaxies sont plus éloignées encore. La plus proche de notre Voie lactée, dite d'Andromède, se trouve à 2,55 millions d'années-lumière. Pour les plus lointaines, les distances se mesurent en milliards d'années-lumière. Les observer revient donc à regarder très loin dans le passé. L'univers étant âgé de 13,7 milliards d'années, nous voyons donc les galaxies les plus lointaines telles qu'elles étaient au début de l'histoire de notre monde : ce sont les premières à s'être formées, ce qui nous renseigne sur la jeunesse de l'univers.

Cependant, le signal qui nous en parvient est très faible. De plus, par effet Doppler-Fizeau, ce rayonnement est décalé vers les grandes longueurs d'onde et c'est dans le domaine radio que l'on obtient les plus fortes émissions. Voilà pourquoi les astronomes ont réalisé des « radiotélescopes » et les ont voulus de plus en plus grands, à l'instar d'Alma (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array), de l'ESO. Ce vaste ensemble de 66 antennes paraboliques de 12 m de diamètre, installé à environ 5.000 m d'altitude, sur le haut plateau du désert de l'Atacama, au Chili, est si sensible qu'il peut recueillir des signaux venus des premiers âges de l'univers.

© Futura, vidéo : ESO